mardi 22 avril 2008

Son instant poétique



Aimé Césaire n’écrivit ses poèmes dans un dessein de popularité ou en destination du commun. Sa poésie lui fut d’abord destinée, car la poésie est une thérapie à la révolte avant qu’elle ne devienne une relation avec l’autre. C’est une communication intérieure, un dialogue avec soi-même permettant d’exorciser sa propre violence, s’abstraire des contingences et s’élever au-dessus du monde.

Sa poésie figure son image et pour la comprendre, il faut posséder les codes, s’insérer dans un modèle, maîtriser un vocabulaire et surtout détenir la connaissance de l’histoire antillaise, de la géographie antillaise, si ce n’est être…

Acceptons qu’elle ne soit pas accessible à tous.

En tout cas elle m’est limpide, et pour ceux qui veulent en faire un dérisoire dissonant, laissons les bouviers régler la vogue.

Evariste Zephyrin


Aucun commentaire: