vendredi 29 octobre 2010

MEDIAPART VOUS INVITE A « LA TERRE, LE FEU, L’EAU ET LES VENTS »

GRANDE SOIREE AVEC EDOUARD GLISSANT ET SES INVITES

LE MERCREDI 3 NOVEMBRE 2010 à 20H00 AU THEATRE DE L’ODEON

 
Mediapart est partenaire de « La terre, le feu, l’eau et les vents » grande soirée hommage à Edouard Glissant, organisée par L’Odéon-Théâtre de l’Europe et l’Institut du Tout-monde
Au programme, des lectures avec Marianne Basler, Sophie Bourel, Alex Descas, Behi Djanati-Atai, Greg Germain, Charles Gonzales, Tcheky Karyo, Mike Ladd, Denis lavant et Sapho, et les auteurs Abdelwahab Meddeb, Pierre Oster et Antoine Raybaud.
Ontorio à partir des poèmes d’Edouard Glissant par Jacques Coursil accompagné de Yann Joussein aux percussions, Fanny Lasfargues à la contrebasse et Romain Clerc-Renaud au piano et clavier.
Mise en espace de Razerka Ben Sadia-Lavant.
Dans le cadre de ce partenariat, Mediapart vous propose des places en 1ère catégorie au tarif préférentiel de 9 € (au lieu de 18 €).
Pour réserver, il suffit de donner le code : média9 lorsque vous réserverez vos places au T. : 01 44 85 40 40.
 
Cette soirée est organisée avec le Fonds de Dotation agnès b. et Galaade Editions.
 
Odéon Théâtre de l’Europe, Place de l’Odéon 75006 Paris - M° Odéon

lundi 25 octobre 2010

SUR LA LITTERATURE-MONDE.


On a proclamé cette exigence d’un roman-monde, d’une littérature-monde. C’est une généreuse absurdité. On peut trouver du roman-monde dans tous les siècles, en traces, en reflets, en poussières, en présences, et même en plénitude. Goethe déjà voulait écrire un grand roman sur l’univers. Mallarmé ambitionnait de passer des cristallisations des petits riens aux flamboyances du livre absolu. Toute grande œuvre à elle seule est un monde, et ce monde dit le Monde. Il y a un univers dans leYoknapatawpha de Faulkner. Il y a du Tout-monde dans ces douze heures urbaines qu’explore l’Ulysse de Joyce. Il y a tellement d’amplitude et d'audace et de totalité dans l’Alice au pays des merveilles, de Lewis Carroll… Et que dire du Macondo de Garcia Marquez ?... De plus, ce Tout-monde qui s’impose à nous, est déjà dans l’inextricable du grand dire narratif humain que nous n’avons même pas commencé à mettre en Relation pour en étudier les point de rencontres, les antagonismes solidaires, l’organisme indéfini, inextricable, que les plus fameux écrivains-voyageurs ont à peine soupçonné.

*
L’exigence narrative contemporaine est non pas celle du roman-monde, d’une Word fiction,  mais justement de la nécessité de mettre à bas la fausse perception d’une unité du monde. Aller à une esthétique de la diversité, de l’incertain, de l’imprévisible, du chaos, du désordre, un peu comme le présentait Sterne dans son art de la digression incessante. C‘est l’idée de Relation qui donne à la diversité son indéfinissable unité, et qui aide à la rendre praticable dans l’incertain et le mouvant : le tremblement.Pour Glissant, l’exigence narrative contemporaine est de Relation.

*
Donc ; l’orientation n’est pas de passer de l’unité nationale à l’unité mondiale, d’une unité culturelle à une diversité culturelle, voire une trans-diversité. Elle est de passer de la certitude à l’incertain, du voyage à l’errance, de l’ordre au chaos génésique, de la mesure à la démesure de toutes les démesures, du communautaire à l’angoisse fondatrice de l’individuation, de l’absolu de la langue au tout-possible du langage qui s’émeut de toutes les langues du monde, de la catégorie ou du genre artistique à des événements narratifs aussi complexes que l’impensable du monde, aussi impensables que l’impensable de l’univers, aussi imprévisibles que les voies à venir de l’humanisation.

Patrick CHAMOISEAU

Le Rythme des vagues

...et je viens sur terre poser ma petite pierre
devant l’air l’eau et les arbres centenaires
devant les animaux les microbes et les astres

devant Dieu et ses prophètes le feu et nos bombes
d’atomes la corde de discorde humaine
enfin dénouée devant les colombes pacifiques
en ces soirs de dialogues devant de hâtives
et très sincères repentances ( …)

et je viens aujourd’hui devant vous
vous dire que seules les psaumes à l’africaine
s’enseveliront dedans les âmes ardentes
et qui vogueront sans contrôle et sans frontière
devant toutes les civilisations

comme tous ces remords qu’on extrapole exprès
devant les rires de ces fous sans visage
qui imitent ce fou-rire unique
que vous fait ici seul l’Anormasseur

et je viens devant vous avec ce gris-gris
des muses convoquer le réel
je viens avec ce masque et ces amulettes
nègres exiger le respect d’un nombre de génies

devant le repos de l’âme de tout un peuple
serviteurs fidèles morts à la guerre
entre deux bruits d’obus le nom de famille
à la gorge aux combats

devant cette lune pleine avec un blanc de lait doux
comme celui que mon ciel dessinera toujours
sombre tout autour de ces alentours

mélange-métis qui enivre le poète
qui ne veut plus écrire à coté lorsqu’il regarde
juste à coté les photos de grand-père

mélange de vies et de vérités verticales
qui enivrent le poète qui s’enrichit de l’autre
lorsqu’il regarde juste à coté

entre lune et ciel le tracer divin
comme sur le miroir d’une éternelle perfection
oh mon gris de minuit !!!

je suis jeune
donc j’arrive

et je suis enfin arrivé un Jeudi matin
devant vous lecteurs passionnés
quand Jeudi seul au milieu ressuscite
la complexité de la semaine qui s’écoule
devant le moi qui s’écrie mi-abyme mi-néant

devant le sens d’un mot la valeur d’une vie
et toute cette cosmogonie d’un verbe autre
qui sera pour beaucoup d’autres mal compris

mais quand je dis j’arrive je pense j'écris
et ce jour médian m'est plus que glorieux
et ce n’est pas un jeu de médium c’est Jeudi

quand je dis j’écris Jeudi vraiment j’écris
sous ces cieux nuageux où lune et soleil
s’embrassent et s’embrasent l’un à coté de l’autre
quand je décris l’éclipse

et ce jour sublime parmi d’autres blêmes
du presque écrit me prescrit toujours
goutte après goutte jour après jour
cette potion plus que fébrifuge que secrète
discrètement le gland féerique
de l’utopie poétique dans l’imaginaire

mais quand un vrai poète Anormasseur
dit « je » à Jeudi Vendredi s’enfuit toujours
comme un visage oblong en rêve

devant l’élan sempiternel de ses doigts
fatigués le coeur et les nerfs fatigués aussi
devant les anagrammes sonores

avec la complicité de toutes ses nausées
mobilisées devant la blancheur noircie
de la feuille blanche à l’encre de Chine

à la recherche sans fin de la Paix des peuples
dans le monde comme à la rencontre
sans trêve d’un ultime
point final

Sarrouss



Extrait du "Rythme des vagues"
(Prix Unesco de Poesie 2009 
"Ponts de Struga")

samedi 23 octobre 2010

Pays d'ici-dan

Refrain
Je n'veux pas oublier
Je n'peux pas oublier
La longue brûlure de l’histoire
De Gorée à Fort de France

J'ai oublié le pays d'où je viens
J'ignore le pays d'où ils viennent
Mais mon âme garde le roulis
D'un trop long voyage
D'un voyage où la mer n'était plus seulement bleue

J'ai oublié les rivages d'où je viens
J'ignore encore la terre d'où ils viennent
Et je ne connais pas le pays où j'habite
Et quand je dis son, nom
Il oublie de vibrer
Comme vibre le nom
De quelqu'un qui vous aime
De quelqu'un qu'on aime

J'ai oublié
Je ne sais pas
Mais parfois
La complainte des bambous
Parle du pays d'avant
La rumeur des cannes
s'infiltre dans mon coeur
Et murmure en secret
Le nom-savane du pays d'ici-dan
et le chant de la mer
Ose dire qu'un jour
Ce pays-là sera le mien

Je n'veux pas oublier
Je n'sais pas oublier
Mais je n'arrose pas
Les herbes de la haine
Et mon coeur jette un pont
Entre pays d'avant
Et pays d'ici-dan
Oui mon coeur jette un pont
Entre pays d'eux, pays d'avant
Et pays d'ici-dan.

Nicole Cage-Florentiny

Par - delà les mots...
L'amour

K Editions

mardi 19 octobre 2010

Lettre à Senghor : L’octobre de tes 104 ans

Mon si cher poète, cher Président,


J'ai tardé à vous écrire pour fêter à point votre anniversaire. Un séjour au Canada où vous êtes aimé et reconnu, ne m'a pas permis d'être au rendez-vous. Disons, comme tu aimais te moquer de nos envahisseurs Blancs, que je suis cette fois-ci à l'heure coloniale !

Vous auriez eu 104 ans cette année. 104 ans, si significatif et si peu à la fois dans la marche du temps. Tu te rappelles quand je te faisais rire en te proposant d'être le ministre de la Culture du Sénégal dans le gouvernement du président Abdou Diouf qui te succédait ? C'était bien un rêve d'un poète. Là où tu reposes maintenant, je suis sûr que le Seigneur a trouvé en toi son meilleur ministre de la Culture. Tu as d'ailleurs tout ce qu'il te faut avec une équipe incomparable autour de toi : Birago Diop, Césaire, David Diop, Gontran Damas, Cheikh Anta Diop, Ousmane Sembène, Kourouma, Djibril Diop Mambety, Tchicaya U Tam’Si, Lucien Lemoine, Oumar Seck, Amadou Guèye Ngom, Mamadou Traoré Diop, Fatou Ndiaye Sow, Maurice Sonar Senghor. Tu pourrais faire appel à André Malraux, Albert Camus, Maurice Druon, Mozart, le jeune Ndongo Lô de Pikine et tant d'autres grands esprits qui nous ont comblés sur terre, en nous laissant des œuvres que l'argent ne peut pas donner.

Ici comme ailleurs, le monde va comme il va. Abdou Diouf brigue un troisième mandat dans quelques semaines en Suisse aux fonctions de Secrétaire général de la Francophonie, ce ‘machin’ dont les Français feignent d'accorder encore une importance alors que nous en faisons notre respiration même.

Il a beaucoup plu cet hivernage. Beaucoup d'eau, mais beaucoup de désespoir aussi. Les inondations laissent des familles entières dans des fosses de misère et de dénuement sans fond. Mais les inondations nous dit-on, ce n'est pas l'Etat et l'Etat n'aime pas qu'on le juge à haute voix ! Cependant, de l'autre côté, chez les paysans tes amis préférés, les champs sont fastes et les récoltes bleues comme jamais. Voilà comment Dieu a partagé. Il n'est pas souvent pressé. La meilleure preuve qu'Il nous en donne, c'est un pays capturé où la fonction politique n’est plus un mandat, mais un métier. Peut-être que le président Wade, pour précéder le futur, nous offrira une Constitution dans laquelle pour cent ans, ne seraient éligibles que les citoyens non affiliés à un parti. Che Guevera le disait : Soyons réalistes, demandons l’impossible.
Elle nous fait tellement mal la politique, ou du moins une certaine politique, et on nous dit en plus que c'est elle qui tient et gouverne le monde. Encore si elle ne gouvernait que le monde ! Le pire, c'est qu'elle gouverne nos vies et celles de nos enfants. Et son visage n'est pas toujours beau !

Tiens, mon cher Sédar, ton pays accueille dans quelques semaines le 3e Festival mondial des arts nègres ! Certains acquiescent, d'autres boudent et critiquent, comme dans le meilleur des mondes. En effet, la démocratie, c'est le jeu des contraires dans le respect de l'autre. Si l'économie ne nous fait ni sourire ni danser ni manger, pourquoi ne pas alors laisser une place à la culture, en complémentarité, le soin de nous rendre heureux et savant ? Ce qui rend aujourd'hui le monde habitable n'est pas dans l'économie, mais dans la culture au service de l'humain et de valeurs inoxydables. C'est bien la culture le vrai lieu de l'échange. J'ai décidé de faire de toi, mon cher Senghor, de Césaire et de Malraux, les trois parrains de cette 3e édition de la rencontre mondiale à Dakar des nègres de toutes les couleurs. Qui disait que le noir est une couleur, le nègre une culture, et qu'il existait bien des nègres qui n'étaient pas des Noirs ? Pour dire combien ce Festival devrait s'ouvrir au monde, laissant un peu notre pays respirer enfin, loin des rages qui alimentent les élections de 2012 et l’inacceptable manque d’énergie qui pétrifie notre beau pays.

Mon si cher Sédar, il ne serait pas sain pour un homme de culture de nier un tel événement au nom du pain et du feu qui manquent au peuple, quoique tout peut tenir ensemble. Le Festival me va. Tu n’aurais pas dit, non plus. C’est notre famille, notre espace de vie. Il me rassure sur la santé artistique de mon pays, malgré l'insoutenable pollution politique, et cette certitude pourtant que ce grand petit pays aura toujours le dessus sur ses démons. Ton Festival de 1966 célébrait la liberté reconquise et l'aube d'un temps nouveau. Celui que nous allons vivre devra s'interroger sur ce qui reste de nos cultures, de nos identités, de nos engagements, bien au-delà du simple concept de renaissance africaine. A ceux qui veulent coûte que coûte comparer 1966 à 2010, tu serais le premier à dire que tout n'a pas été mieux avant, qu’après toi ce ne sera point le déluge, que le monde évolue et que les Sénégalais ne devraient pas être inférieurs à leur destin. Ce qu’il reste plutôt à souhaiter, c’est que notre peuple et notre pays rentrent pour une seconde fois au paradis.

Ta maison sur la corniche ploie sous les fleurs, et l’hivernage finit. Comme tu le sais, l’Etat l’a achetée. Cela a fait désordre. Le président de la République la rétrocédera au plus vite à ta Fondation pour qu'elle devienne le musée Senghor. C'est du moins mon souhait et mon intime conviction, car pourquoi effacerait-il ce qu’il a déjà tant investi en toi ? Pourquoi laisserait-il à d'autres le soin de te rendre ta maison demain, avec tout le respect déjà consenti pour 
honorer ta mémoire depuis que tu nous as laissés si seuls ?

Partout de par le monde, tu continues chaque jour à être fêté et chanté. Montréal que je viens de quitter, t'a honoré par une belle place qui porte ton nom. Paris n’est pas en reste. Alexandrie, Beyrouth, et d’autres contrées lointaines comme la Guyane où Doudou Ndiaye Rose et moi avons été les témoins foudroyés d’un hommage hors du temps.

Le 5 décembre prochain, nous viendrons nombreux sur ta tombe t’embrasser avec les poètes du monde venus pour faire de Dakar, pendant une semaine, la capitale mondiale de la poésie avant le troisième nouveau grand cri nègre.
Tu nous manques. Et merci comme Césaire pour les chaines intérieures enfin vaincues, les blessures refermées, le retour du henné sur les lèvres de l’exil, le pain quotidien de la langue, les frontières défuntes de la peau, la neige noire et l’hiver tropical, les quatre gouttes de sang. Merci Sédar pour l’Afrique délivrée des tiques et des quolibets, l’Afrique comme le cœur collectif de la terre, l’Afrique ressuscitée comme la promesse d’un pagne qui tombe dans l’abandon d’une hanche. Merci pour la mémoire heureuse de Kounta Kinté, la ruse des baleines, le chant de la race, la saison des grands orages. Avec toi et Césaire, mon cher poète, vous avez décousu toutes les insultes, la canne à sucre a rebaptisé pour toujours les routes de la sueur, les livres des nègres réécrits à l’encre de la lumière et l’honneur des tapis est d’un satin interminable. Avec toi Senghor, avec nombre de nos saints endormis, le Sénégal n’est plus le Sénégal, c’est désormais un pays qui abrite des tombeaux plus grands que son nom.

Je te salue Sédar par l’ordre alphabétique du tam-tam.


Amadou Lamine SALL Poète Lauréat des Grands Prix de l’Académie française   

samedi 2 octobre 2010

Festival international de la poésie de Trois-Rivières - Vers le Sud de Suzanne Dracius | Le Devoir

Festival international de la poésie de Trois-Rivières - Vers le Sud de Suzanne Dracius | Le Devoir: "À Trois-Rivières, le Festival international de la poésie accueille pour 10 jours toute une délégation de poètes québécois, mais fait aussi, comme toujours, une grande place aux poètes étrangers. Une forte voix féminine de la Martinique, Suzanne Dracius, sera du lot. Elle nous donne des nouvelles des horizons du Sud.

Elle n'était pas difficile à repérer dans le café où Le Devoir l'a rencontrée cette semaine. Son manteau de fourrure l'a trahie, révélant sa profonde aversion pour le froid. Tout comme ses bijoux, aussi étincelants que le soleil. Elle est cohérente jusque dans le choix de sa tisane: «fruit de la passion». Suzanne Dracius a la Martinique dans le corps.

Poète, dramaturge et romancière, elle n'a jamais quitté son île pour longtemps. C'est là qu'elle est née, à Terres-Sainville, c'est là qu'elle a enseigné, c'est là qu'elle écrit et c'est là qu'elle confie ses manuscrits pour publication. «J'en ai aussi publié chez des maisons d'édition parisiennes, sinon on vit une longue extinction», raconte l'écrivaine révélée en 1989 par son roman L'autre qui danse. Pas facile, la vie d'écrivain francophone dans la Caraïbe. Quelques maisons d'édition survivent en Martinique, plusieurs s'éteignent.

Ce département d'outre-mer français a pourtant vu naître de grands noms de la littérature. Le défunt Aimé Césaire, l'un des pères de la négritude, Édouard Glissant, fondateur du concept d'antillanité, Patrick Chamoiseau, théoricien de la créolité, et le romancier Raphaël Confiant ont tous connu les falaises et les mangroves de la Martinique.

Ces derniers ont utilisé la littérature pour revendiquer une identité — celle des Noirs, celle des Antillais, puis celle des locuteurs du créole. Ce thème de l'identité demeure toujours au centre de la littérature martiniquaise, selon Suzanne Dracius, qui écrivait d'ailleurs en 2003 le joli poème Aux horizons du Sud, paru dans son recueil Exquise déréliction métisse, qui lui servira de matière première lors des lectures publiques, à Trois-Rivières, ces dix prochains jours: «Blanche Neige, basanés, métèques/ Des mots qui nous font des bosses / Des mots qui nous donneront force / D'être bien debout dans nos peaux».

La question identitaire martiniquaise est des plus complexes; elle se tient entre la «fragilité» et la «fébrilité». «Elle puise sa source dans toute notre histoire: la traite, l'esclavage et ensuite le métissage», rappelle l'écrivaine. À ce dernier chapitre, Mme Dracius est l'exemple parfait. «Je suis 100 % Martiniquaise», clame celle qui possède du sang de toutes les nationalités qui sont passées par son île: des autochtones aux Africains et aux mulâtres, des Békés (les Blancs martiniquais) aux Indiens (nommés «Coulis»), venus sur l'île pour travailler dans les champs lorsque l'esclavage a été aboli, en passant par les Chinois, installés pour le petit commerce. «On est des Français à part entière, mais entièrement à part de la France, dit la poète. Si on habite là-bas, par exemple, ce n'est pas facile de trouver du travail, même si on est Français.» «Plus tu es de couleur / Moins tu es visible. / À chaque contrôle on te tutoie / Te traite comme un chien, te rudoie», écrit-elle dans le poème Anamnésie propitiatoire.

Par ailleurs, deux référendums sur des questions ouvrant la porte à une plus grande autonomie du département, tenus en janvier, ont eu des résultats opposés. L'auteure se sent à cet égard plus proche des Québécois que des Français de l'Hexagone: «On se comprend!»

Le rapport à la langue

Par son engagement et ses thèmes encore très liés au territoire — on peut penser au Guadeloupéen Max Rippon qui se fait une mission de conserver la mémoire de l'île Marie-Galante —, la poésie de la Guyane française, de la Guadeloupe et de la Martinique lui semble un bon apport à la littérature française. «Sans nous, elle serait exsangue! Elle n'a rien d'universel de nos jours; elle fait souvent dans le nombrilisme!» Les auteurs antillais francophones ont toutefois du mal à se faire connaître, d'abord parce que le lectorat est restreint en ces lieux. La Martinique, par exemple, compte moins de 400 000 habitants, et la poésie n'en rejoint qu'une petite partie. «Ce serait mentir que de dire que la poésie est près du quotidien des Martiniquais.» Et les éditeurs français ne sont pas toujours ouverts aux créations du Sud. «Ils ont souvent une attitude paternaliste envers nous.»

Suzanne Dracius est aussi la dramaturge derrière Lumina Sophie dite Surprise, pièce de théâtre présentée la première fois en 2000, qui montre l'apport des femmes dans l'insurrection des campagnes du sud de la Martinique en 1870. C'est cette oeuvre que le grand Aimé Césaire qualifiait de «plus vraie que toutes les histoires», un texte qui a «fait comprendre l'histoire» de la Martinique, disait-il.

Suzanne Dracius écrit beaucoup pour les femmes, s'en fait un devoir, et cela transparaît dans ses écrits, et certainement dans ce qu'elle présentera à Trois-Rivières. «Il n'y a qu'une seule association féministe en Martinique. Pourtant, on a l'impression que les hommes et les femmes ne vivent pas à la même époque. Les femmes, quand elles en ont assez, divorcent.» Les hommes, quant à eux, demeurent encore attachés à l'époque où ça ne se faisait pas... «jusqu'à la Première Guerre mondiale!

– Envoyé à l'aide de la barre d'outils Google"

agenda des actions africaines en region parisienne d octobre

Anniversaire, commémoration, journées mondiales …
jusqu'au 30 décembre 2010 : Championnat international d’intelligences pour le développement de l’Afrique. Une observation de l’ARDA (Agence de Réflexion pour le Développement de l’Afrique) du Mouvement du Cinquantenaire semble conférer à certaines actions de l’ONU, les fonctions d’entreprise de maintien et de promotion de la misère en Afrique. Au cours de ces 50 dernières années de cotisation et de participation de nombreux états Africain au sein de l’ONU, cette organisation à été incapable de proposer des solutions fiables et pratiques pour la résolution des besoins primaires et élémentaires en Afrique’’. A cet effet, l’ARDA, dont l’une des cellules (le Club des résistants qui se pose comme une organisation critique de l’ONU) met les experts de l’ONU au défit de produire ou de présenter le moindre projet crédible garantissant la résolution des problèmes majeurs de l’Afrique (pauvreté, chômage, maladies, famine, guerres, conflits et crises politiques) dans le prochain cinquantenaire. Vous pouvez rejoindre le groupe et partager vos idées en envoyant des messages à afrique2010@monweb.org cc: afrik2010@gmail.com
jusqu'au 18 décembre 2010 : 50 ans de contribution et de participation au sein de l'Onu: quel apport ? Plus de 50 ans d’indépendance et 50 ans de soutien de l’ONU : quel Bilan ? Au cours de cette année 2010; ces pays sont invités à célébrer le cinquantenaire de leur accession et de leur participation aux activités de l'ONU. C'est aussi le moment de faire le bilan de l'évolution et du rayonnement diplomatique de leur nation. C'est l'occasion de Forums de discussion, débats en ligne, échange de documents, conférence, ouverture des procès coloniaux, manifestations, rencontres,… Il s'agit des pays suivants avec une population estimée en 2001 à: - Benin estimé avec 6 417 000 hts; - Burkina Faso avec 11 856 000 hts; - Cameroun avec 15 203 000 hts; - Congo avec 3 110 000 hts; - Cote d'Ivoire avec 16 939 000 hts; - Gabon avec 1 237 000 hts; - Madagascar avec 16 437 000 hts; - Mali (28 Sept) avec 10 400 000 hts; - Niger avec 11 227 000 hts; - Nigéria (7 Oct) avec 116 929 000 hts; - République centrafricaine avec 3 782 000; - République démocratique du Congo avec 52 522 000 hts; - Sénégal (28 Sept) avec 9 803 000 hts; - Somalie avec 9 157 000 hts; - Tchad avec 8 322 000 hts; - Togo avec 4 657 000 hts; - Chypre avec 690 000 hts; (Source : ABC Des Nations Unies ; Ed Nation Unies, New York 2001) afriquepo@monweb.org
le 1er octobre Fête nationale du Nigéria
le 2 octobre Fête nationale de Guinée (1958)
le 4 octobre Fête nationale du Lesotho
du jeudi 7 au 17 octobre : Semaine d’Action Globale contre la Dette et les IFIs Rens. info@cadtm.org http://www.cadtm.org
du samedi 9 au 12 octobre : Quito, Ecuador - Forum Social Mondial des Migrations - Rens. info@cadtm.org http://www.cadtm.org
le 9 octobre Fête de l'indépendance de l'Ouganda
dimanche 10 octobre ? (report du 19 septembre 2010) : 2e tour législatives et présidentielle Guinée Conakry (1er tour 27 juin, reporté 18 juillet) - Source Survie
le 10 octobre : journée mondiale pour l'abolition de la peine de mort
le 12 octobre Fête nationale de Guinée Equatoriale
le 12 octobre : journée de solidarité avec les peuples indiens de l'amérique latine
du 14-21 octobre : semaine mondiale d’action contre la dette - Rens. Comité pour l’Annulation de la Dette du Tiers Monde france@cadtm.org Site : www.cadtm.org
vendredi 15 octobre : Journée mondiale de biens communs. Les biens communs sont au coeur de la démarche de millier d’initiatives qui visent à permettre l’accès à la santé, le partage les connaissances et l’éducation, la création et l’innovation, la souveraineté alimentaire, le partage de l’espace public, ou encore celui des ressources naturelles. Mais les biens communs font l’objet d’une tentative d’accaparement chaque jour plus puissante par les forces du marché. La journée mondiale des Biens Communs est une initiative autogérée et décentralisée. Chaque personne, organisation, mouvement social et citoyen peut organiser ses actions et les relier à travers la journée mondiale des Biens Communs. Les listes de discussion sont ouvertes pour débattre de la récupération des biens communs - Rens. claude.jourdren@citiznet.net contact@bienscommuns.org info@bienscommuns.org http://bienscommuns.org
du vendredi 15 octobre au 30 novembre. Festival de films ALIMENTERRE Plus de 300 projections sont d'ores et déjà prévues dans une centaine de villes ! Rens. Anne d’ORGEVAL, Comité français pour la solidarité internationale, CFSI, 01 44 83 88 56 dorgeval@cfsi.asso.fr alimenterre@cfsi.asso.fr www.cfsi.asso.fr
le 15 octobre : anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara - le capitaine Thomas Sankara, a été assassiné dans l’exercice de ses fonctions le 15 octobre 1987. Bien que ce crime soit resté impuni, son œuvre, accomplie en à peine quatre années, reste vivante dans le cœur des africains et des peuples en lutte tant elle correspond aujourd’hui encore aux besoins et aux aspirations du continent. Qu’il s’agisse de l’annulation de la Dette, du problème du néocolonialisme, de la lutte active contre la corruption, de la promotion des femmes, de l’économie rurale, de la responsabilisation des citoyens, de la santé, de l’éducation… Thomas Sankara apparaît comme un grand précurseur. Sa simplicité, sa vivacité d’esprit, son humour, sa droiture, sa générosité, en font un modèle pour la une jeunesse africaine - Rens. bruno.jaffre@thomassankara.net www.thomassankara.net
vendredi 15 octobre : Sortie nationale du film "Black Diamond" de Pascale Lamache en présence de Maryse Ewanjé-Epée (à confirmer) 101 minutes - 35 mm - Couleur - France - 2009 - C'est une vieille histoire : auparavant on parlait de la traite négrière, aujourd'hui, c'est simplement un business qui va de l'artisanat local au réseau organisé. Le film tisse la toile anarchique et internationale de la spéculation et du trafic de jeunes garçons africains, agissant sous l'égide du culte du football mondialisé. Des taudis d'Accra et d'Abidjan aux rutilants temples du sport financés par les pétrodollars, il nous mène sur la piste d'Ananse l'Araignée, figure ancestrale du folklore ghanéen, qui ruse, trompe et manipule ses pairs. Des familles entières sont prêtes à y sacrifier leurs seuls biens. Alors sur le marché des êtres humains, faute de trouver le diamant, l'or des fous fera l'affaire. Associations soutenant le film : Ligue des droits de l’Homme; Institut Diambars; RESF; MRAP; Comité contre l’Esclavage Moderne; Ainsi que les Editions du Rocheravec signature du livre Négriers du foot - Lieu : Cinéma Les Dianes - Compiègne - Rens. philippe.hague@gmail.com www.blackdiamond-lefilm.com
samedi 16 octobre : Journée internationale de Lutte pour la Souveraineté alimentaire - Rens. info@cadtm.org http://www.cadtm.org
samedi 16 octobre : Manifestations citoyenne nationale « Non à la politique du pilori » contre le projet de loi Besson, partout en France avant son passage au Sénat fin octobre début novembre - Associations, syndicats et partis ayant lancé l’appel « non à la politique du pilori » lemairegi@wanadoo.fr ucij@gmail.com. http://nonalapolitiquedupilori.org/
le 16 octobre : journée mondiale de l'alimentation
dimanche 17 octobre : Journée d’action contre les entreprises transnationales - Rens. info@cadtm.org http://www.cadtm.org
dimanche 17 octobre : Sud-Kivu, Congo - Rencontre internationale de la Marche mondiale des Femmes et Journée internationale d’action
le 17 octobre : journée mondiale du refus de la misère
samedi 17 octobre à 17h.: Rassemblement pour la reconnaissance officielle du crime commis par l’Etat français les 17 et 18 octobre 1961 - la liberté d’accès effective aux archives pour tous, historiens et citoyens - le développement de la recherche historique sur ces questions dans un cadre franco-algérien et international - Lieu : Place Saint Michel à Paris Là où tant de victimes furent jetées à la Seine il y a 48 ans. Rens. henri.pouillot@orange.fr
le 24 octobre Fête de l'indépendance de Zambie
le 24 octobre : journée mondiale d'information sur le développement
dimanche 31 octobre 2010 : 1er tour présidentielle Côte d’Ivoire (date au 5.8.10, reportée du 7 mars et du… ) - Source Survie http://www.survie-paris.org/calendrier-des-elections-en.html
dimanche 31 octobre 2010 : présidentielle et législatives Tanzanie - Source Survie http://www.survie-paris.org/calendrier-des-elections-en.html
Actions situées à Paris (75)
jusqu'au dimanche 3 octobre : Exposition FLEUVE CONGO à travers 170 oeuvres majeures et 80 documents, une importante exposition consacrée aux traditions artistiques d’Afrique Centrale, à savoir le Gabon, la République du Congo et la République démocratique du Congo. Les trois thèmes de l’exposition, fondamentaux communs à ces peuples iconophiles, sont complémentaires : les masques et statues ayant le « visage en forme de coeur », et qui assurent l’unité et l’identité des groupes respectifs ; l’importance de l’ancêtre fondateur et des membres éminents de son lignage ; la représentation de la femme dans les royaumes de la savane, équilibrant l’autorité des hommes, liée au mystère de la régénération de la terre, de l’agriculture, de la vie humaine. - Tarif 8,50 €/ 6 € - Lieu : Musée du quai Branly, 37 quai Branly, Paris 7è , Centrale mezzanine Est - Rens. 01 56 61 70 00 www.quaibranly.fr
jusqu'au 12 octobre de 11h à 19h : Exposition "Parcours des Mondes 2010" Une sélection d'objets exceptionnels vous sera proposée à cette occasion et nous restons à votre disposition pour vous accueillir durant toute la durée du Parcours. - Lieu : La Galerie Noir d'Ivoire, 19 rue Mazarine, Paris 6e, M° Odéon - Rens. Yasmina Chenoufi 01 43 54 97 66
jusqu'au 16 octobre de 11h à 19h : Exposition Tracés de voyage. L’exposition regroupe cinq artistes d’origine africaine et arabe qui, entre exil et asile, portent leur regard singulier sur le monde qu’ils parcourent. Leurs déplacements, physiques ou fictifs, sont pour eux l’occasion d’aller à la rencontre de l’autre, objet de désir, de rêve et de doute, mais aussi source de réflexion sur la représentation d’un monde en devenir. Poursuivant leur imaginaire, sondant leur propre culture ou franchissant les frontières, ils nous dévoilent leurs impressions, à l’aune de leur subjectivité, dans un langage à la portée de tous et un art en partage. Artistes : Malala Andrialavidrazana (Madagascar / France) , Baudouin Mouanda (Congo Brazzaville) , Abderrahim Yamou (Maroc/ France) , ….. Lieu if galerie / art contemporain du moyen-orient et d’afrique 41, rue Mazarine, Paris 6è - Rens. 01 46 33 13 13 galerie@ifgalerie.com www.ifgalerie.com http://www.creativeafricanetwork.com
jusqu'au 2 octobre de 12h à 19h sauf dimanche : Exposition photos et performances d'Artistes : "Save ART I" est un des volets du projet "Vibartions Identitaires" créé par la photographe Aïssatou Balde. C’est son cri d’amour pour l’art, son cri d’espoir et de colère à ceux qui décident du chemin qu’il devrait prendre. Aïssatou s’est inspirée des traversées, des rêves, de la poésie et la réalité de chacun. « A chaque fois que mon œil touche l’appareil et que mes émotions effleurent le déclencheur, je me sens libre, indépendante, rebelle, j’aime cette sensation, j’aime les gens qui devant mon objectif me procurent ce sentiment. » Une quinzaine d’artistes participent à ce projet. De la peinture à la photographie, du cinéma à la littérature, sans oublier la musique, la danse et les métiers de la scène (de rue), Save Art veut rendre compte de la vitalité de la création à travers les portraits de ces acteurs . C’est l’art aujourd’hui, avec ses difficultés, ses envies, ses espoirs. - Lieu : June Shop, 13 villa St Michel, Paris 18è, M° Fourche ou Guy Moquet - Rens. 01 79 25 11 52, 06 61 10 78 21 contact@juneshop.net www.juneshop.net http://www.aabalde.com
jusqu'au dimanche 3 octobre de 10h à 18h : Fête de l’artisanat et du Tourisme du Mali : Ces fêtes concernent des dizaines d’artisans représentant divers corps de métiers comme la bijouterie, la maroquinerie, la cordonnerie, la sculpture etc.. Les expositions ventes seront animées par des artistes maliens et des projections de films. D’autres activités culturelles et intellectuelles (animations musicales, conférences débats, contes) sont également prévues au programme. Lieu : Bourse du Commerce de Paris, M° Les Halls - Rens. Guillaume Diallo 06 17 54 05 03 gmhachim@yahoo.fr
jusqu'au 6 décembre 2010 du lundi au samedi de 14h à 19h : Exposition Africa Colors : Cette nouvelle exposition propose un panorama ethnique inédit au travers du thème de la couleur dans les arts Africains. Des Masques Guerré Dan aux masques Ibibio du Nigéria , Armand Auxiètre, directeur de la Galerie « L'oeil et la main » présente une sélection d'oeuvres représentatives des coutumes ou des usages de ces civilisations :Simples et pures, les couleurs sont choisies par les artistespour évoquer tour à tour le respect des ancêtres, la virilité nouvelle des initiés, la mort - Lieu : Galerie l'Œil et la main, 41 rue de Verneuil, Paris 7è - Rens 01 42 61 54 10 contact@agalom.com www.african-paris.com
vendredi 1er octobre : La République Fédérale du Nigeria fête son cinquantième anniversaire de l'indépendance - Lieu : Pavillon Armenonville, Allée de Longchamps, Bois de Boulogne, 75016 Paris 16è, M° Porte Maillot - Sur invitation
vendredi 1er octobre à 21h : Concert de Noun Yaré (afro folk) : Noun Yaré développe un afro-folk tiré des chansons inspirées de l'imaginaire Bamoun de l'ouest Cameroun... Natif des montagnes du pays Bamoun à l'Ouest du Cameroun, l'auteur, compositeur, interprète et multi instrumentiste, Noun Yaré, s'initie aux musiques et instruments traditionnels tout en s'imprégnant de sonorités d'ailleurs. Pendant plusieurs années, il accompagne au tambour ou au chant des groupes de ballets traditionnels. Il collabore ensuite avec Djamo Record. Arrivé en France au printemps 2001, Noun Yaré collabore avec Toup's Bebey, Guy Nsangué, Greg Martens, Johanne Mathaly...puis crée un groupe de fusionne ses chansons inspirées de l'imaginaire Bamoun aux sonorités classiques données par des violoncelles et clarinettes. Sa rencontre, au printemps 2007, avec Sida Bessaih et Renaud Tenoux est le début d'un nouveau projet de fusion mêlant chant bamoun, clarinette, sanza, guitare, harmonica, udu et percussions djembé. Le groupe qui tourne en Europe (France, Allemagne, Scandinavie, Espagne..) et en Afrique (Cameroun) s'enrichit de nouvelles couleurs avec l'arrivée, en 2009, d'Yves Terrat à la basse. Un an plus tard, Noun se lance dans le conte musical, avec " Kesansé ", une sa création qui connaîtra un immense succès : 200 représentations en France de mai 2008 à janvier 2010. - Concert entrée libre / conso obligatoire - Lieu : Saraaba, 19 rue de la Goutte d'Or , Paris 18è, M° Barbès / La Chapelle / Gare du Nord, Parking protégé en face du lieu - Réservation 01.42.62.65.83 du mardi au samedi après 19h00 / 06 50 41 88 59/ 06 70 67 35 86 ou afrisson@wanadoo.fr www.afrisson.com www.saraaba.fr / www.myspace.com/saraabaparis
vendredi 1er de 23h à l'Aube : Danse du Cameroun - La méga Star Belka Tobie Dans un show exclusif - PAF 20€ avec une consommation - Lieu le Titan Club, 1 av de Clichy 75017 Paris 17è, M° place de Clichy - Directeur artistique : Daniel Kalagan 06 10 30 18 94, kalagandaniel@yahoo.fr - Rens. Haicha Sol, 06 27 38 32 58 01 43 87 17 78
samedi 2 octobre de 14h à 19h : Rassemblement contre les actes criminels de l'armée rwandaise en République Démocratique du Congo demandons aux Nations Unies : - de publier officiellement ce rapport et de mettre fin à l'impunité totale dont jouissent les auteurs de différents crimes (crimes sexuels, crimes de guerre, crimes contre l'Humanité, l'utilisation d'enfants soldats, les exécutions sommaires des populations civiles...) en République Démocratique du Congo en permettant des actions en justice contre leurs auteurs ; - d'aider la République Démocratique du Congo à protéger ses citoyens et à poursuivre les auteurs des crimes commis sur son territoire ; - d'œuvrer en faveur d'une justice transitionnelle en instaurant, par exemple à Paris, un Tribunal Pénal International pour la RD Congo (TPIRDC). Organisé par COJESKI France, Debout Congolais, Devoir de Mémoire - Avenir du Congo et Union du Congo - Lieu : Place de la République dominicaine, 8ème et 17ème arrondissements de Paris, près de l'Ambassade du Rwanda, , M° Monceau – Ligne 2), - Contacts : 06 26 44 22 01 ou 06 46 57 62 52 kongolaisyasolo@gmail.com kokobanacek@club-internet.fr
samedi 2 octobre de 14h30 à 17h30: Conférence sur l'Impérialisme dans les rapports internationaux et au quotidien dans les cités avec Intervenants : Hery Djehuty Sechat, Président du M.D.I (Mouvement des Damnés de l'Impérialisme), s’exprimera sur « les relais socio-culturels de l’impérialismefrançais en Afrique », Serge Thion, Chargé de mission à la question des luttes anti-impérialistes, abordera la question de « La politique impérialiste du gouvernement Sarkozy, Ginette Hess Skandrani, Chargé de mission à l’écologie révolutionnaire, s’attardera sur « l’impérialisme français et ses nuisances sur le plan sanitaire et écologique », Thomas Demada, responsable de la branche Francophile, développera « L’identité française, entre colonialisme et soutien aux peuples en lutte », Abdellah Ouahhabi, journaliste/réalisateur, parlera de son expérience sous la colonisation française en Algérie, tout en s’intéressant aux conséquences de cet épisode colonial dans la France actuelle, «MyGab-tv, Télévision Panafricaine d’expression libre» et la plateforme vidéo« Hardcoremotion.com », seront partenaires de ce meeting. - Lieu : Théâtre de la main d'or, 15 passage de la Main d’Or, Paris 11è, M° Ledru-Rollin - Rens. Ginette 06 24 55 14 53 ou Pierre : 06 25 60 57 15 grianala@yahoo.fr
samedi 2 octobre de 16h à 19h Stage de danse avec Maïmouna BANGOURA dans le plus pur style des ballets traditionnels guinéens. Arrivée en France en 1999, intervient dans des écoles, anime des stages de danse et travaille avec plusieurs compagnies, dont celle de Lamine Keita. Elle est aussi depuis juin 2006 l¹une des danseuses du Ballet Won Tan Nara.Stage tous niveaux et accompagnés par des percussionnistes. - PAF 35€ - Lieu : Studio May B le samedi : 15, rue Geoffroy-L'Asnier, Paris 4è, M° Saint-Paul ou Pont-Marie - Inscription 06 14 38 81 11 ou mzal@club-internet.fr
samedi 2 octobre à 19h30 : Les Escales Caraibes avec Valérie LOURI, Pipo GERTRUDE & Jacob DESVARIEUX sur une même scène ... Celle de la Scène Bastille. ils seront accompagnés par Thierry VATON (claviers), Stéphane CASTRY (basse), Sonny TROUPE (batterie), BAGO (percussions), Patrick BOSTON (guitare), Marie Céline CHRONE (choeurs), Claudine PENNONT (choeurs) ... Lieu : La Scène Bastille 2 bis rue des Taillandiers, Paris 11è . - Billets en vente Fnac - Fnac.com & Réseau habituel, Francebillet.com - Préventes 22€: Marie-Claude 06 48 27 29 50 solibo-music@wanadoo.fr
samedi 2 octobre à 21h : Concert de Yass & Sékifo (afro folk / fusion) : Le groupe Yass & Sékifo allie subtilement mélodies et rythmes traditionnels africains et styles d'horizons divers (blues, funk, soul, reggae). Dussi Dadaa Nyassinou dit " Yass " est un auteur, compositeur, multi-instrumentiste (guitare, djembé, sanza) et interpréte originaire du Togo. Yass intègre ensuite plusieurs ballets Africains de danse et de musique : le Ballet Niaba du Sénégal, la Nassa Compagnie de Côte d'Ivoire, le Ballet Kakande de Guinée, le Bolé Bantou du Congo ou encore la Mamie Watha Compagnie du Cameroun avec qui il voyage en France et en Europe... L'année 2008 verra la création de Sékifo, un groupe de fusion alliant subtilement mélodies et rythmes traditionnels africains et styles d'horizons divers (blues, funk, soul, reggae). Yass et Sékifo, c'est une musique populaire, originale donnée par des kalimba (sanza), guitare ou encore djembé, soutenant des messages positifs et universels chantés en " agnaga " du Togo, en " joola " (diola) du Sénégal ou en français... (Site : http://www.myspace.com/sekifo) - Concert entrée libre / conso obligatoire - Lieu : Saraaba, 19 rue de la Goutte d'Or , Paris 18è, M° Barbès / La Chapelle / Gare du Nord, Parking protégé en face du lieu - Réservation 01.42.62.65.83 du mardi au samedi après 19h00 / 06 50 41 88 59/ 06 70 67 35 86 ou afrisson@wanadoo.fr www.afrisson.com www.saraaba.fr / www.myspace.com/saraabaparis
dimanche 3 octobre de 16h à 19h séance de dédicace "miniatures Dogon, un art évincé" de Michèle Odeyé-Finzi (texte) et Thierry Bérot-Inard (photos) - « failles rocheuses, cailloux, pierres levées, sacrés ou rendus sacrés par les Dogon. Une histoire toujours recommencée, Les objets collent au support, arbre, fer, pierre, une branche d’arbre devient statue fétiche. » « La miniaturisation d’objets du quotidien, leur donne une mission complexe alliant le sacré, le thérapeutique et le religieux. Non reconnus par les canons classiques de l’art, ces objets oubliés, sont évincés. Les auteurs proposent une évocation poétique entre anthropologie et art. » - 70 pages dont 36 de photos couleur en vente au prix de 25 euros prix public commande en envoyant un chèque 25 euros + 4 euros frais de port pour la France - lieu Atelier de sculpture, fabryka d'A.R 79 rue Rébéval Paris19è - Rens. 01 42 49 35 17 lanthropo@gmail.com http://www.lanthropo.free.fr/site
dimanche 3 octobre de 15h à 18h : Stage de danse avec Hawa Bangoura, Fille du danseur-chorégraphe guinéen Moustapha Bangoura, maître de danses et percussions traditionnelles, Hawa a grandi en Guinée et s'est formée près de son père dès l'enfance à la danse et aux percussions. Elle a ainsi pu profiter pleinement de la richesse de son enseignement et enseigner à des élèves de toutes couleurs et de tous niveaux. Elle intègre également en 2000, à Conakry, le ballet de Sekouba Camara, le propre maître de Moustapha Bangoura. Stage tous niveaux et accompagnés par des percussionnistes. - PAF 35€ - Lieu : Studio Biped le dimanche : 16, rue Geoffroy-L'Asnier , Paris 4è, M° Saint-Paul ou Pont-Marie - Inscription 06 14 38 81 11 ou mzal@club-internet.fr
dimanche 3 octobre de 16h à 19h : Cours de dance africaine Ragga Dancehall - Tarifs ados/adultes : de 30 à 39€ le cours - Chèque au nom de Maïmouna; Maïmouna Coulibaly; 12 rue François Coppée; 92240 Malakoff - Lieu : Centre de Danse Alésia 119 Avenue du Général Leclerc M° Porte d'Orléans - Rens. 06 60 48 02 06 maimouna75@wanadoo.fr http://www.lesambianceuses.com
lundi 4 octobre à partir de 9h : Colloque scientifique Mineur isolé étranger : une nouvelle figure de l’altérité ? dédié à la mémoire du Dr Nathalie Masse et du Dr Colette Dreyfus-Brisac - Lieu : le Sénat, sur le thème des mineurs isolés étangers avec Pedro VIANNA Rédacteur en chef de Migrations Société la revue du Centre d'information et d'études sur les migrations internationales (CIEMI) - Lieu : le Sénat , salle Gaston Monnerville - Inscription déjà close mais Rens au 01 43 72 49 34 ms@ciemi.org
tous les lundis jusqu'au 13 décembre: Cours de Djembé et de tambours de basse pour débutants -- de 19h à 21h : Cours de Djembé niveau vrais débutants : Ce cours se compose d'une heure niveau "initiation" et d'une heure de participation au cours de djembé niveau "débutants" -- de 20h à 22h : Cours de Djembé niveau débutant : Ce cours s'adresse à des élèves qui font du djembé depuis environ 6 mois -- de 21h à 23h : Cours de tambours de Basse : Ce cours se compose d'une heure d'accompagnement du cours débutants aux tambours de basse (doumdoum, sangban, kenkeni) et d'une heure d'apprentissage des tambours de basse seuls - Ces trois modules de deux heures seront animés par Antony BANGOURA. Formé par deux grands maîtres des Ballets nationaux guinéens, Mito Camara et Fatou Abou Camara, il a travaillé en Guinée avec le Ballet Gbassi Kolo, les Espoirs de Coronthie, le Circus Baobab... Installé depuis 2008 en France, il est l'un des percussionnistes du Ballet guinéen Won Tan Nara. - Instruments : venir de préférence avec son instrument (possibilité de prêt d'instrument pour un temps limité pour ceux qui n'en auraient pas à dispo ou de vente) - PAF : forfaits trimestriels ou règlement du cours à l'unité (20€) dans la limite des places disponibles. Lieu : Studio bleu, 7-9, rue des Petites-Ecuries, Paris 10è, M° Strasbourg-Saint-Denis ou Château d¹Eau - Inscription : Association Polyphoniques Maryse au 06 14 38 81 11 ou mzal@club-internet.fr
les lundis de 20h30 à 22h : Cours de dance africaine Ragga Dancehall - Tarifs ados/adultes : de 18€ le cours à 600€ l'année et Tarifs réduits: Chômeurs et Étudiants (avec justificatif) sur carte 10, 20 et Fever - Frais d'inscription 15€ - Lieu : Studio Harmonic, 5 passage Taillandier, M° Bastille - - Rens. 06 60 48 02 06 maimouna75@wanadoo.fr http://www.lesambianceuses.com
lundi 4 octobre à 20h30 : Spectacle "Mamane malmène les mots" Mise en scène Frédéric Leclerc : Plus l'actualité est riche, plus il se régale sur scène. Et plus ça cartonne ! En France et en Afrique... Les sans-papiers, la mondialisation, les guerres, la politique, tout passe à la moulinette de cet artiste né dans la Françafrique. L'humour est léger, fin et subtil, l'attaque d'autant plus percutante... Mais quelle est cette mystérieuse République Très Très Démocratique du Gondwana qui,ouvre une ambassade dans le quartier de la Goutte d’Or ? Et pourquoi son leader n’a-t-il pas d’autrenom que Président-Fondateur ? Porte-t-il une Rolex ? A-t-il des hôtels particuliers à Paris ? - Tarif : 15€ / 10€s /abonnés 5€ - Lieu : le lavoir moderne parisien (LMP) 35, rue Léon 75018 Paris18è , M° Château Rouge - Résa : 01 42 52 09 14 lmp@rueleon.net www.rueleon.net - Contact presse : 06 23 48 48 12 loubnacherchari@yahoo.fr
les mardis de 17h à 18h : Cours de dance africaine pour Enfants de 4 à 6 ans : Cours de Ragg'Afro (mélange de toutes les danses que j'enseigne adapté aux enfants) - Tarifs : le cours 14€, Le trimestre 150€, L'année 360€; Frais d'inscription 15€ - Lieu : Centre Alesia, 119 avenue du Général Leclerc, M° Porte d'Orléans - Rens. 06 60 48 02 06 maimouna75@wanadoo.fr http://www.lesambianceuses.com
les mardis de 18h à 19h : Cours de dance africaine pour Enfants de 7 à 10 ans : Cours de Ragg'Afro (mélange de toutes les danses que j'enseigne adapté aux enfants) Tarifs le cours 14€, Le trimestre 150€, L'année 360€; Frais d'inscription 15€ - Lieu : Centre Alesia, 119 avenue du Général Leclerc, M° Porte d'Orléans - Rens. 06 60 48 02 06 maimouna75@wanadoo.fr http://www.lesambianceuses.com
les mardis jusqu'au 14 décembre de 20h à 22h : Cours de Djembé niveau débutant moyen. Ce cours s'adresse à des élèves qui font du djembé depuis environ 1 an et demi. Ce module de deux heures est animé par Gassim CAMARA. Gassim a travaillé en Guinée avec les Ballets Fareta, Gbassi Kolo, AJK-danse, Les Héritiers de Coca, Le phare de Tamara, Super Étoile de Guinée. Il réside en France depuis 2003, rejoint le groupe Khanou et est l'un des percussionnistes du Ballet guinéen Won Tan Nara. - Instruments : venir de préférence avec son instrument (possibilité de prêt d'instrument pour un temps limité pour ceux qui n'en auraient pas à dispo ou de vente) - PAF : forfaits trimestriels ou règlement du cours à l'unité (20€) dans la limite des places disponibles. Lieu : Studio bleu, 7-9, rue des Petites-Ecuries, Paris 10è, M° Strasbourg-Saint-Denis ou Château d¹Eau - Inscription : Association Polyphoniques Maryse au 06 14 38 81 11 ou mzal@club-internet.fr
mardi 5 octobre à 20h30 : Concert Gospel Dream - Tarif de 20 à 30€ - Lieu : Eglise de la madeleine, place de la madeleine, Paris 8è M° Georges V - Réservation : 01 43 14 08 10, 06 07 08 55 56 http://www.gospeldream.com
les lundi à 19h : cours de chants Gospel en l'Eglise de la Bastille, 7bis rue du Pasteur Wagner, Paris 11è , M° Bastille ou Bréguet Sabin - Rens. Gospel Dream 01 43 14 08 10 http://www.gospeldream.com
les mercredi d'octobre de 19h à 22h A la découverte du théâtre négro-africain de langue française. Dans cet atelier nous aborderons les auteurs qui se sont imposés notamment à partir des années 1990 : Koffi Kwahulé, José Pliya, Koulsy Lamko.... coût : 30 €/mois, adhésion annuelle à l'association thymélé 25€ - Lieu : 35 rue Saint Roch, Paris 1er , pour s'informer et ou s'inscrire : Carilien Toussaint. 06 37 71 46 53 , 09 50 32 39 13 afriquecaraibetheatr@free.fr (pas de ''e'')
les mercredis de 19h a 20h30 : Cours de dance africaine Ragga Dancehall - Tarifs ados/adultes : de 18€ le cours à 600€ l'année et Tarifs réduits: Chômeurs et Étudiants (avec justificatif) sur carte 10, 20 et Fever - Frais d'inscription 15€ - Lieu : Centre de Danse du Marais, 41rue du Temple M° Hôtel de Ville - - Rens. 06 60 48 02 06 maimouna75@wanadoo.fr http://www.lesambianceuses.com
du mercredi 6 au samedi 9 octobre de 20h30 à 21h30 : Spectacle BLACK BAZAR (suivi d'une lecture avec Alain Mabanckou le 6 oct) mis en scène et interprété par Modeste Nzapassara : Fessologue est un « Sapeur » un dandy Congolais amateur des costumes de grands couturiers, des cols italiens et des chaussures Weston. L’habit fait-il le moine ? Fessologue réside à Paris depuis une quinzaine d’année, vit seul dans un studio du 18ème arrondissement de Paris depuis que sa compagne est partie avec un autre compatriote qui joue du tam-tam dans un groupe que personne ne connaît en France, il subit l’acharnement de Monsieur Hippocrate, son voisin de palier, car celui-ci voue une haine viscérale à l’égard des Africains. Nonobstant, Fessologue est un habitué d’un bar près des Halles dans le 1er arrondissement de Paris où il retrouve des potes, immigrés africains comme lui: Vladimir le Camerounais, Paul du grand Congo, Roger Le Franco-Ivoirien, Yves L’Ivoirien tout court, Pierrot le blanc du petit Congo… Fessologue commence par prendre des notes sur des étiquettes de bière en suivant une émission à la télévision et le voilà qui tient désormais un journal après avoir acheté une machine à écrire. Ainsi porte-t-il un regard truculent, cocasse, décapant, corrosif et sans concessions sur la communauté des immigrés en France – notamment sur la communauté africaine – ainsi que sur la folie du monde qui l’entoure, le communautarisme, la ségrégation et il nous parle de ses souvenirs, de sa colère, de ses peines, de son quotidien, de son ex-compagne, de la SAPE… Comment Fessologue a-t-il découvert sa vocation d’écrivain ? Toujours est-il que Fessoloque nous invite à découvrir la communauté africaine dans sa pluralité mais hormis sa communauté qui côtoie-t-il ? Va-t-il découvrir un autre monde ? (Modeste Nzapassara) - Tarif : 15€ / 10€s /abonnés 5€ - Lieu : le lavoir moderne parisien (LMP) 35, rue Léon 75018 Paris18è , M° Château Rouge - Résa : 06 77 55 68 34, 01 42 52 09 14 lmp@rueleon.net www.rueleon.net
les mercredis de 20h30 à 22h : Cours de dance africaine : Coupe Décalé N'Dombolo Kuduru - Tarifs ados/adultes : de 18€ le cours à 600€ l'année et Tarifs réduits: Chômeurs et Étudiants (avec justificatif) sur carte 10, 20 et Fever - Frais d'inscription 15€ - Lieu : Centre de Danse du Marais, 41rue du Temple M° Hôtel de Ville - Rens. 06 60 48 02 06 maimouna75@wanadoo.fr http://www.lesambianceuses.com
jeudi 7 octobre à 19h : Réunion adhérent-e-s et sympathisant-e-s de l'association Survie : Discussion dur l'actualité. Organisation de la Semaine de Solidarité Internationale. Bilan de la fête de l'Humanité. Lieu : Maison des Associations du 3ème, 5 rue Perrée, M° République / Temple- Rens. contact@survie-paris.org www.survie-paris.org
jeudi 7 octobre à 20h30 Concert Sénégal Pop Folk pour le lancement du nouvel album de Diogbal, produit par des amis et partenaires d'Eau Vive. www.diogal.net - Lieu : New Morning, 7-9 rue des petites écuries, Paris 10è, M° Château d'eau - Rens. 01.45.23.51.41 contact@newmorning.com http://www.newmorning.com - Rens. 01 48 59 36 11 , 06 11 51 14 82 seydou@safoul-productions.com www.safoul-productions.com ou info@lafriquedanstouslessens.com www.lafriquedanstouslessens.com
du vendredi 8 au 10 octobre de 10h à 19h 2ème édition du salon "Habiter le monde, habiter l'Afrique 2010 " Le Salon de l’Immobilier, de l’Investissement et du Développement Durable en Afrique. L'objectif du salon est de promouvoir le marché de l’immobilier résidentiel, de tourisme, de loisirs et d’investissement productifs des pays Africains en France au près des migrants et diasporas Africaines de France et d’Europe ainsi que des seniors Français et Européens. Le Développement Durable sera également au coeur de l’événement. Enfin, l’approche continentale offre un large éventail d’opportunités sur un même espace et des échanges instructifs entre professionnels de différents pays. Le marché est essentiellement soutenu par l’intérêt grandissant des migrants pour l’investissement immobilier et productif dans leurs pays d’origine et le désir de mobilité des seniors français. Ainsi, le potentiel du marché est estimé à 5 % de la population Française soit 3 400 000 personnes dont 2 millions originaires du Maghreb, 1 million originaires de l’Afrique sub-saharienne, 300 000 seniors Français et 10 % d’1 million de Français de la métropole originaires des DOM – TOM, soit 100 000 personnes. En 2007, ce sont plus de 8 milliards d’euros dont en moyenne, environ ¼ investi dans l’immobilier qui ont été transférés par les migrants vivant en France vers leurs pays d’origine, soit presque l’équivalent de l’aide publique Française au développement qui était de 9 milliards. Les 5 Prix suivants seront décernés pour féliciter différents acteurs. Le Prix du Grand Partenaire Africain du Développement, - Le Prix du Grand Promoteur Immobilier Africain, Le Prix de la Grande Banque Africaine de l’Habitat - organisé par l'association "Adip Intl"(Action pour le Développement par l'Insertion & le Partenariat Nord Sud). - Le Prix du Grand Politique Bâtisseur Africain, Le Prix du Grand Entrepreneur Africain des Diasporas - L’opportunité est offerte aux migrants et diasporas Africaines de France et d’Europe de rencontrer les promoteurs immobiliers et les différents organismes de promotion des investissements de leurs pays d’origine en vue de réaliser des investissements productifs. Evènement grand public, il est organisé sur une surface de 3 500 m². 100 stands sont proposés à la location et 15 000 visiteurs porteurs de projets d’investissements à court et moyen terme en Afrique sont attendus. - Lieu : Espace Champerret paris 17è - Rens. Sylvie Bell 06 87 45 24 34 nahomsdesign@free.fr ou 06.03.32.73.85. 01.48.72.59.41. siras@habiter-le-monde.com www.habiter-le-monde.com
du vendredi 8 octobre au 6 novembre 2010 du mercredi au samedi, de 13h à 19h et sur rendez-vous : exposition SUD Paris avec 6 artistes d'Afrique et des Caraibes et relancement de la maison "Revue Noire" (vernissage le 7 octobre de 13h à 21h) - Avec Goddy Leye - Cameroun; Maksaens - Haïti; Alain Polo - RdC Kinshasa; Rina Ralay Ranaivo - Madagascar; Jean Eddy Rémy - Haïti; Hervé Yamguen - Cameroun avec le Salon Urbain de Douala SUD 2010 - Lieu : 8 rue Cels, Paris 14è - M° Gaité ou Denfert Rochereau - Rens. 01 43 20 28 14 09 72 12 68 00 redaction@revuenoire.com - pascal@bicfl.fr redaction@revuenoire.com www.revuenoire.com ou Catherine Philippot 01 40 47 63 42 cathphilippot@photographie.com
vendredi 8 octobre à 20h30 : Concert "Des notes en partage" au profit de l'association Coup de Pouce pour ses missions humanitaires à travers le monde et pour les acteurs locaux dans des pays en voie de développement. Tant par l'aide, le soutien à la réalisation de projet que par la joie qu'apporte les volontaires à la population locale, qui se manifeste entre autre par les sourires des enfants... Tarif 100€/65€/50€ - Lieu : Espace Pierre Cardin, 3 avenue Gabriel, Paris 8è - Rens www.cdcpouce.com
vendredi 8 octobre, à 20h30 : Soirée en hommage à Sotigui Kouyaté, qui nous a quittés le 17 avril 2010. Projection du film London River de Rachid Bouchareb. Sotigui Kouyaté a été récompensé en 2009 à Berlin d'un Ours d'argent pour son rôle dans ce film. Plein tarif : 6 € Étudiants, Les Amis du musée Dapper, demandeurs d'emploi : 4 € Lieu Musé Dapper, 35 bis, rue Paul Valéry, Paris 16è - Rens Réservation conseillée au 01 45 00 91 75 communication@dapper.com.fr www.dapper.com.fr
samedi 9 octobre de 10h30 à 13h : Signature du livre "Témoignage sur la crise ivoirienne: De la lutte pour la Démocratie à l'épreuve de la rébellion" (Editions l'Harmattan ) de Moïse Lida Kouassi, Ministre d'Etat, Député de l'Assemblée Nationale, Conseiller Spécial auprès du Président de la République de Côte d'Ivoire - Préfaces de Kabran Appia et Henri Légré Okou, Avant-propos de Michel Gnéba Kokora - Programme : Présentation du livre par l'auteur suivie d'un échange avec le public et de la dédicace - Lieu : le Lucernaire , 53 rue N.D. des Champs, Paris 6è, M° N.D. des Champs, ligne 12) - Commande à retourner à l'Harmattan, 7 rue de l'Ecole Polytechnique, 75005 Paris au prix unitaire de 24€50, Frais de port à ajouter : France : 4€ + 0.80€ par livre supplémentaire - Rens http://www.editions-harmattan.fr
samedi 9 octobre de 10h à 18h : journée interactif sur differents aspects concernant la vie des migrants tel que l'emploie, le logement, .... avec des intervenants et des échanges avec le public. La journée sera corroborée par un espace emploi ou le public pourra consulter des offres d'emploi de nos différents partenaires. Pour ceux qui le souhaite on leur créera une adresse email ou corriger leur présentation de C.V. Des juristes dont un ou deux du barreaux de Paris seront là afin de répondre à des questions sensibles sur des dossiers du public concernant des volets tels que l'immigration ou logement.... - Co-Organisé par Patricia Ndinga et Mme Domorand, présentatrice de l'émission ainsi parle l'éternel sur la chaîne Télésud depuis près de 7 année, "les portes ouvertes de l'intégration" - Lieu : Hotel Kyriad, 147 av de Flandre, Paris 19è, M° Crimé - Rens. Patricia NDINGA 07 86 16 46 53 ndingao2003@yahoo.fr
samedi 9 octobre à partir de 17h30 : Le Parcours du Vin Blanc...... de la goutte d’or avec Viré Clessé « Cuvée de la Goutte d’Or, le vin qui met tout le monde d’accord ! » puis à partir de 20h30 "Nuit de l'Humour noir" présentée par « AMOU TATI » elle-même ! Et "Black bazar " d'alain Mabanckou avec Modeste Nzapassara -"Betty, one woman show mytho" avec Mata Gabin, Mamane par mamane !! avec Mamane - Tarif : 15€ / 10€s /abonnés 5€ - Lieu : le lavoir moderne parisien (LMP) 35, rue Léon 75018 Paris18è , M° Château Rouge - Résa : 01 42 52 09 14 lmp@rueleon.net www.rueleon.net
dimanche 10 octobre de14h à 21h Agata Rybarczyk invite dans son atelier FABRYKA.AR avec l'exposition « CREUX ET PLEINS » installation d’objets Dogon et de sculptures pour la sortie du livre de l’anthropo « miniatures Dogon, un art évincé » de Michèle Odeye-Finzi et Thierry Bérot-Inard - lieu Atelier de sculpture, fabryka d'A.R 79 rue Rébéval Paris19è - Rens. 06 29 74 39 88 01 42 49 35 17 lanthropo@gmail.com fabryka.ar@gmail.com odeye.finzi@free.fr http://www.lanthropo.free.fr/site
du lundi 11 au 21 octobre 19e Quinzaine du cinéma francophone : Haïti et la République démocratique du Congo sont à l'honneur. Avec le nouveau film de Raoul Peck, Moloch Tropical en ouverture de la rétrospective qui lui est consacrée. Le réalisateur animera une classe de cinéma le mercredi 13 octobre à 15h. Au programme également, 3 documentaires d'archives inédits sur la République démocratique du Congo qui vient de fêter, le 30 juin dernier, le cinquentenaire de son indépendance. La Quinzaine, c'est aussi un long métrage en avant-première chaque soir à 20h30 en présence des réalisateurs, des actrices et des acteurs: d'Afrique de l'Ouest, du Vietnam, de Belgique, de France et des Pays-Bas. La 19e édition se cloturera le jeudi 21 octobre à 20h avec l'avant-première de Kill me please d'Olias Barco avec notamment Benoît Poelvoorde et Bouli Lanners précédé du court métrage Avant les mots de Joachim Lafosse. - Lieu : Centre Wallonie-Bruxelles à Paris - 46, rue quincampoix, Paris 4è - M° Rambuteau - Réservations : 01 53 01 96 96 - reservation@cwb.fr
lundi 11 octobre à partir de 9h à 18h : Journée d’études, Sciences sociales, pouvoir et politique à la lumière des échanges scientifiques internationaux -- à 9h.30 Présentation de la journée d’études par Mihaï Dinu Gheorghiu et Michèle Leclerc Olive avec Jean Copans, Université Paris V, Ceaf Paris et RAE, L'impossible indigénisation nationale des sciences sociales dans les Etats d'Afrique noire au cours du dernier demi-siècle , Anne Piriou, RAE et Ceaf/Paris, Sciences sociales et décolonisation : un bilan, Abel Kouvouama, Université de Pau et des Pays de l’Adour et RAE, Les sciences sociales en Afrique et hors d’Afrique : les enjeux et défis des temporalités historiques et scientifiques , Boubacar Niane, Université Cheikh Anta Diop, Dakar, et RAE, Experts vs chercheurs dans le processus d’émergence de sens et savoirs sociopolitiques et Jean Bernard Ouédraogo, GRIL/Université de Ouagadougou, CNRS et RAE, Domination impériale et limites de l’autonomie académique : enjeux épistémologiques et institutionnels de la construction d’une science multipolaire. Discutante : Isabelle Merle, CNRS/Iris, Président : Jean-Pierre Dozon -- A 14h Deuxième session avec Janvier Onana, Université de Douala, et RAE, Nouvelles formes de l’action publique et mobilisation de l’expertise savante. L’exemple des politiques publiques de lutte contre la pauvreté au Cameroun, Mileva Gjurovska, Université de Skopje, Macédoine, La société civile entre le politique et le social, Marius Lazar, Université de Cluj, Les enjeux politiques de l’étude de l’ethnicité, Patrice Yengo, Ceaf, Paris, Université de Kinshasa et RAE, Pour une histoire biographique des élites africaines formées dans le bloc soviétique, Mihaï Dinu Gheorghiu, CSE, Paris, Université de Iasi et RAE, Propositions pour un Observatoire international des sciences sociales. Discutante ; Michèle Leclerc-Olive, CNRS/Iris et RAE. Président : Monique de Saint Martin -- A 17h30 Pot - Responsables scientifiques : Mihaï Dinu Gheorghiu mihaidg@yahoo.fr, mihaidinu.gheorghiu@gmail.com , Michèle Leclerc-Olive mleclerc@ehess.fr , Anne Piriou, an.piriou@free.fr, apiriou4@yahoo.fr - Lieu : EHESS, 105 bd Raspail 75006 Paris 6è , salle 7
lundi 11 octobre à 20h30 : Spectacle "Mamane malmène les mots" Mise en scène Frédéric Leclerc : Plus l'actualité est riche, plus il se régale sur scène. Et plus ça cartonne ! En France et en Afrique... Les sans-papiers, la mondialisation, les guerres, la politique, tout passe à la moulinette de cet artiste né dans la Françafrique. L'humour est léger, fin et subtil, l'attaque d'autant plus percutante... Mais quelle est cette mystérieuse République Très Très Démocratique du Gondwana qui,ouvre une ambassade dans le quartier de la Goutte d’Or ? Et pourquoi son leader n’a-t-il pas d’autrenom que Président-Fondateur ? Porte-t-il une Rolex ? A-t-il des hôtels particuliers à Paris ? - Tarif : 15€ / 10€s /abonnés 5€ - Lieu : le lavoir moderne parisien (LMP) 35, rue Léon 75018 Paris18è , M° Château Rouge - Résa : 01 42 52 09 14 lmp@rueleon.net www.rueleon.net - Contact presse : 06 23 48 48 12 loubnacherchari@yahoo.fr
mardi 12 octobre à 11h30 : Lancement de l’ouvrage "La langue française dans le monde" De Clément DUHAIME, Administrateur de l’Organisation internationale de la Francophonie, présenté en compagnie de Frédéric BOUILLEUX, directeur de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique et Alexandre WOLFF, responsable de l’Observatoire de la langue française à l’OIF : Préfacée par Abdou DIOUF, Secrétaire général de la Francophonie, la nouvelle édition de cet ouvrage réalisé par l’Observatoire de la langue française de l’OIF, a pour principal objectif de fournir aux spécialistes, mais aussi au grand public, des données fiables sur la situation de la langue française dans plusieurs domaines. Source unique d’informations chiffrées et scientifiquement établies, le lecteur y trouvera cartographies et enquêtes inédites (le français dans l’océan Indien ; la connaissance du français dans plusieurs capitales africaines) ainsi que des nouvelles études (la féminisation ; l’enseignement du français articulé aux langues africaines et créoles). - La langue française dans le monde - 2010, Ed. Nathan, 384 p. Sortie en librairie le 21 octobre (France). Publié aux éditions Nathan. - Cocktail - Lieu : Espace Senghor, Organisation internationale de la Francophonie, 13, quai André-Citroën 75015 Paris 15èRens. Nathalie Heneman, chargée des relations médias 01 44 37 32 52 nathalie.heneman@francophonie.org ou Julie Tilman, attachée de presse du Secrétaire général : 01 44 11 12 68 julie.tilman@francophonie.org http://www.francophonie.org
du mardi 12 au 16 octobre à 20h : Yochko Seffer 4tet JAZZ + Chromophonie pour saxophones, sculptures sonores, projections 2ème partie Yochko Seffer 4tet JAZZ - Red Misticum Entrée: 15€ - Lieu : le lavoir moderne parisien (LMP) 35, rue Léon 75018 Paris18è , M° Château Rouge - Résa : 01 42 52 09 14 lmp@rueleon.net www.rueleon.net
jeudi 14 octobre à 15h : Conférence de Simon Le Bœuf : à l’occasion de la parution de son livre : « Alexandre Dumas et la cité princière de son enfance » (éditions Christian). Lieu : Hôtel de Crillon, place de la Concorde, à Paris, Inscriptions : leboeuf.simon@neuf.fr
jeudi 14 octobre à 19h : 18e Réunion du 'Collectif de solidarité avec les luttes sociales et politiques en Afrique' Rendez-vous tous les 2e jeudis du mois. Mobilisation commune inter-associative inter-diaspora sur les prochaines échéances électorales sur le continent africain... Déjà Mauritanie, Congo-Brazzaville, Niger, Gabon, Tunisie, Mozambique, Togo, bientôt, Côte d’Ivoire, Guinée Conakry, ... Ce mois-ci :focus sur Mali-Niger-Mauritanie, Rwanda-RDC, Togo, Cameroun, Guinée Conakry. Suite des mobilisations: Burkina Faso, Djibouti ? - Lieu : Bourse du travail de Paris - 3 rue du chateau d’eau, M° Château d'eau - Rens. http://electionsafrique.org/ Rens. contact@survie-paris.org www.survie-paris.org
jeudi 14 octobre à 20h : débat avec Christiane Hansen, Jean Luc Touly, Marc Laimé, Markus Henn, Aquattac - Lieu : Café associatif "La Commune" 3 rue d'Aligre M° Faidherbe-Chaligny, Ledru Rollin, Gare de Lyon, Rens. contact@survie-paris.org www.survie-paris.org
vendredi 15 octobre de 14h à 18h30 (accueil 13h30) : Conférence-débat "Directoire ou démocratie, une autre ONU est indispensable" suite à la publication du livre collectif « Une autre ONU pour un autre monde » Avec Madjid Benchikh, expert du groupe des 77 lors de la Conférence des N.U. sur le droit de la mer ; Rony Brauman, ancien président et directeur de recherches à la Fondation de Médecins sans frontières ; Doudou Diène, rapporteur spécial de l’ONU sur le racisme, les discriminations raciales et la xénophobie (2002-2008) ; Josie Riffaud, responsable climat de la Confédération paysanne (sous-réserve) ; Anne-Cécile Robert, rédactrice au Monde Diplomatique, responsable des éditions internationales ; et les auteurs du livre « Une autre ONU pour un autre monde » paru aux Éditions Tribord, avec des contributions de Nuri Albala, Nils Andersson, Djilali Benamrane, Jacques Bidet, Jacques Cossart, Pierre Grou, Alessia Magliacana, Georges Menahem, Mireille Fanon Mendès-France, Malik Özden, Lysiane Rolet, Hugo Ruiz Diaz Balbuena. - Lieu : Palais Bourbon / Assemblée nationale, 126, Rue de l’Université, 7ème bureau, M° Assemblée nationale ou Invalides - Inscription obligatoire : andenils@noos.fr (pièce d’identité exigée à l’entrée)
vendredi 15 octobre à 18h30 : Pojection du documentaire "Une affaire de nègre" de la réalisatrice Camerounaise Osvalde Lewat suivit d'un débat : 50ans après qu'est devenue la jeunesse africaine? , Animé par Pierre Kamden, Docteur en migrations internationales et auteur de l'ouvrage: Le mouvement associatif de la diaspora camerounaise; Enjeux et perspectives - Avec la participation des présidentes et présidents des associations camerounaises - suivi d'un cocktail et d'une dégustation du taro royal - Organisé par l'AICSF avec la mairie de Paris délégation de l'outre-mer de la mairie de Paris dans le cadre des 50 ans des indépendances africaines - Lieu Auditorium de la Mairie de Paris 5 rue Lobeau 75004 Paris 4è, M° Hôtel de ville - Réservation 01 42 76 67 20 genevieve.theraulaz@paris.fr Rens. Robert FOPA 06 09 25 01 64, 01 43 49 51 10 aicsf.paris@gmail.com
samedi 16 octobre de 9h30 à 15h : Conférence "Côte d'Ivoire : du cinquentenaire aux élections" (40 % de l’UEMOA). Les prochaines élections peuvent-elles apporter une paix durable ? sur les thèmes : L’Occident démocratique doit-il relayer la vision du Président Laurent GBAGBO ? - Les grands chantiers de la Côte d'Ivoire - Les fondements d’une bonne gouvernance en Afrique, le cas de la Côte d’Ivoire ! - Jeunesse africaine : Quelle contribution pour un développement durable ? - Election présidentielle en Côte d’Ivoire : Quels impacts socio-politique et économique pour l’Afrique ?- Quel partenariat Nord-Sud pour la consolidation des Etats en Afrique ?- Prévention des conflits post-électoraux et sécurisation des élections ! - Lieu : Théâtre du Lucernaire, 55, Rue Notre-Dame des Champs, Paris 6è, M° Notre-Dame des Champs - ligne 12 - Inscription (présence et repas) 06 70 74 15 42 nansellsalles@hotmail.fr - Rens. 06 17 04 05 60 valerie.colorsagency@hotmail.com - ou Dr Claude KOUDOU Pdt du CPDA (Convergences pour la Paix et le Développement de l'Afrique) et RECID (Réseau Côte d'Ivoire Diaspora) 06 21 66 26 35 claude_koudou@yahoo.fr
samedi 16 octobre de 14h30 à 17h30: Conférence sur l’Afrique néocoloniale : Bilan après 50 ans de pseudo-indépendance avec Jean Marie Key et d’autres intervenants , Conférence préparée par Jean Marie, Ginette et Pierre - Lieu : Théâtre de la main d'or, 15 passage de la Main d’Or, Paris 11è, M° Ledru-Rollin - Rens. Ginette 06 24 55 14 53 ou Pierre : 06 25 60 57 15 grianala@yahoo.fr
samedi 16 octobre de 18h30 à 3h du matin : Gala dédié aux 8000 rêves d'enfants atteints de maladies rares et orphelines en Afrique. Nous lançons un plaidoyer pour la cause de ces maladies en Afrique. Elles touchent 60 millions d'Africains et la plupart des victimes sont des enfants. A cause de leur méconnaissance, les enfants atteints en Afrique sont victimes de maltraitance, de stigmatisation et de rejet car considérés comme des "monstres" ou enfants "sorciers". C'est donc une problématique que les Africains et la communauté internationale ne sauraient continuer à ignorer. Car de milliers d'enfants souffrent et meurent ainsi chaque jour dans l'oubli et l'indifférence de tous. A travers une conférence et un documentaire, nous présenterons la situation en Afrique - Espace Reuilly, 21 rue henard, paris 12è, M° Montgalet ou Dugomier - Rens. Nadine Abondo, Présidente d'ALMOHA 06 87 18 59 88 contacteznous@almoha.com www.almoha.fr
dimanche 17 octobre à 17h : Concert de Gospel avec la bagagerie d'Antigel et les TF Gospel Singers pour honnorer les plus précaires d'entre nous. Manifestation organisée dans le cadre de la journée du refus de la misère - Lieu : St Jean Baptiste de Grenelle, 23 place Etienne Pernet, Paris 15è, M° Felix Faure - Rens. Patrick Vincienne, 06 89 10 36 86, psvinci@orange.fr
dimanche 17 octobre à 18h30 : rassemblement au Trocadéro dans le cadre de la journée du refus de la misère - A l’honneur des victimes de la misère inaugurée le 17 Octobre 1987, sur le parvis des libertés et des Droits de l’homme, au Trocadéro et qui porte le message de son promoteur, le Père Joseph Wresinski, fondateur du Mouvement ATD Quart Monde : Là ou les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont volés. S'unir pour les faire respecter est un devoir sacré - Lieu : place du Trocadéro - Rens. Patrick Vincienne, 06 89 10 36 86, psvinci@orange.fr
lundi 18 octobre à 18h soirée de « retour » de Bamako - salle des conférences du Consiel national du PCF, Place Colonel Fabien, M° Colonel Fabien - Rens. 01 40 42 12 93cchastain@pcf.fr
mardi 19 octobre de 17h45 à 19h45 : quatrième rencontre-débat sur : « Comment améliorer les relations entre entreprises étrangères et PME locales en Afrique » Intervenants : Alain Viry, Cécile Carlier et Patrick Sevaistre - Animation : Roland Portella - , dans le cadre du cycle II « La libération de la capacité d’entreprendre en Afrique » - Organisé par CADE Coordination pour l’Afrique de Demain et ENDA-TIERS MONDE Organisation Internationale Environnement et développement - Lieu : Conseil régional d’Île-de-France, Salle Paul Delouvrier, 35, boulevard des Invalides, Paris 7ème, M° Saint François-Xavier - Rens : 01 43 48 14 67 cade@afrique-demain.org http://www.afrique-demain.org
jeudi 21 octobre de 14h à 19h et vendredi 22 octobre de 9h 30 à 18h Rencontre internationale : Il était une fois "les indépendances africaine ... La fin des empires?" - Organisateurs : Elikia M’Bokolo, Catarina Madeira-Santos, Jean-Claude Penrad (Centre d’Etudes Africaines, UMR 194, EHESS-IRD) - Cinquante ans sont passés depuis les indépendances de dix-huit pays de l’Afrique anglophone, francophone et italophone. Au fil des ans, les débats sur les décolonisations se sont prolongés avec des intensités passionnelles variables selon les contextes et les acteurs impliqués. Il est temps de sortir de l’émotion et des engagements pérennes pour tenter une approche distanciée, même lorsqu’elle s’intéresse aux productions de l’imaginaire. L’idée de la libération nationale et l’émergence des indépendances s’inscrivent dans un mouvement mondial ayant marqué, à des degrés divers, toutes les sociétés du XXe siècle, en conjugaison avec des affrontements idéologiques (fascisme, nazisme, impérialismes, communisme…) et des bouleversements économiques et culturels. Ce colloque propose d’élargir la perspective en ne se limitant pas aux seules situations « francophones » et africaines. Nous envisageons de placer celles-ci en résonance avec d’autres contextes coloniaux à travers le monde. L’intention est également de sortir de la commémoration anniversaire, de retrouver le sens de ce processus dans la longue durée, en amont et en aval des indépendances conçues comme seuils des décolonisations.- Lieu : Amphithéâtre de l’EHESS - 105 bd. Raspail, Paris 6è - Contact : Elisabeth Dubois CEAf, EHESS, 01 53 63 56 50 stceaf@ehess.fr
jeudi 21 octobre à 19h : Soirée « Hommage a Pius Njawe », avec Odile Biyidi, présidente Survie, et l’Union des Peuples du Cameroun (UPC) - Projection du documentaire « Chef ! » de Jean-Marie Teno (Cameroun, 1999) - Pius Njawé, directeur de publication du journal camerounais Le Messager, récemment décédé, a été un militant infatigable contre la dictature au Cameroun et un compagnon de lutte de Survie durant de nombreuses années... Débat sur la vie de Pius Njawé, l’impunité et le pillage françafricains des ressources au Cameroun. http://www.survie-paris.org/soiree-hommage-a-pius-njawe.html - Lieu : Maison des Associations du 3ème arrondissement, 5 rue Perrée, Paris 3eme Métro République / Temple - Rens. contact@survie-paris.org www.survie-paris.org
samedi 23 et dimanche 24 octobre de 14h30 à 18h : Stage intensif de sanza (kalimba) du Zimbabwe avec Vincent Hickman pour tous niveaux. Initiation et perfectionnement à la kalimba du Zimbabwe, au jeu des hochets et au chant qui l’accompagnent - pour info : Ithemba présente dans sa galerie sous le Viaduc des Arts, une collection d'objets réalisés principalement au Swaziland et en Afrique du Sud par des personnes affectées par le VIH / Sida et victimes d'exclusion. Cette activité leur apporte un soutien psychologique et un revenu régulier. www.ithemba.fr / www.dessinelespoir.org - La musique de la mbira et la kalimba : Tradition séculaire, la musique de la mbira comprend le jeu de la mbira, l’accompagnement rythmique sur des « hochets » et des chants. Apprendre la mbira du Zimbabwe, c’est découvrir un nouvel instrument méconnu mais également appréhender tout un univers de croyances et de rites liés à la spiritualité des shonas du Zimbabwe. Les instruments : De la famille des lamellophones, les mbira sont constituées de lamelles métalliques, fixées sur une table de jeu en bois. Les mbira dzavadzimu, sont placées dans des calebasses pour en accroître la résonance et jouées en ensemble, accompagnée par des hochets et du chant. - NB : avant de participer au stage – inscrivez et laissez-vous pousser les ongles des pouces ! - PAF : 55 € les 2 jours - 30 € / 1 jour - Lieu : Galerie Ithemba, 67 avenue Daumesnil - Paris 12ème - M° Gare de Lyon - Rens. Rés. Vincent Hickman - 01 43 91 34 95 - 06 16 51 86 73 vincent.hickman@lezardsnoirs.org www.lezardsnoirs.org
mardi 26 et mercredi 27 octobre de 10h à 18h : 6eme Forum du Commerce International à Paris dont le principal thême sera "Les Opportunités d'Affaires dans les régions émergentes telles que l'Afrique. Cette manifestation mobilisera de nombreux acteurs du Commerce International, experts, hommes 'affaires, investisseurs, responsables d'entreprises, porteurs de projets, commerçants, artisans,...qui débattront sur des thématiques liées au Commerce International, le tourisme, les échanges économiques et commerciaux, l'artisanat et les secteurs en rapport. - Lieu : Chez Françoise",M° Les InvalidesImmeuble Aérogare Air France -Rens 06 23 46 77 47 / 06 67 34 92 66 - association.cicp@hotmail.fr http://www.reseau-mondial-des-affaires.fr http://www.cicp.biz
samedi 30 octobre à 11h : Black genius festival par l'Institut Rekh - Lieu : Espace Kiron de Paris
Actions situées en Seine et Marne (77)
samedi 2 octobre à 20h45 : Concert "Brassens en Afrique" interprété par Kristo Numpuby sur une idée originale de Denis Tchangou - Extraits sonores, bio, vidéos et photos sur www.brassensenafrique.com www.myspace.com/brassensenafrique - PAF 15€ /10€ - Lieu Espace Culturel de l'Entre Deux Parcs, avenue des Hyverneaux, LÉSIGNY (77) Rens. 01 60 34 24 45 - www.mairie-lesigny.fr - Contact : Pure Son'G : 01 53 21 06 97 - contact@puresong.fr www.puresong.fr
Actions situées dans les Yvelines (78) - voir cjoinlambert@lacaz.net
jusqu'au 17 octobre , mar et mer de 14h à 19h. jeu à dim de 11h à 19h. Exposition : Terres Zoulou : Les céramiques d'exception d'Ardmore – Les céramiques d'ARDMORE - célèbre studio de création d'Afrique du Sud - révèlent un sens aigu de technicité et de créativité. Réalisées par une équipe de femmes et d'hommes du peuple du KwaZulu-Natal, en plein coeur de la Champagne Valley, elles révèlent leurs racines, leurs traditions et leur histoire sociale et personnelle. Au-delà de ce qu'elles offrent à admirer, ces céramiques sculptures donnent à comprendre l'histoire extraordinaire construite en 1985 par la volonté et l'exigence d'une femme au grand coeur: Fee HALSTED-BERNING.- Lieu : Galerie Anagama, 5, quartier des Antiquaires, rue du Bailliage à Versailles (78) - Rens 0139536864 contact@anagama.fr www.anagama.fr
vendredi 1er octobre 18h à minuit : soirée festive Dans le cadre des Assises « Yvelines, partenaires du développement » - programme :18h - Marius FONTAINE (artiste malgache); 18h30 - Daouda DIEYE (conteur et chanteur africain);19h - Les Griots avec l’association Alpha Solidarité (chant et danse); 20h - Marie MENDY et l’association Afri’Cadence; 21h - Awa DABO et ses danseuses; 22h00 - Yéno le Magicien. Expositions : Omar CAMARA : « Z’arts »; Association Mélange de Femmes : «Les poupées». Buffet préparé par le collectif des associations des Mureaux et offert par la ville des Mureaux, le Département des Yvelines et les associations. Tarif : entrée sur invitation - Lieu : Espace des habitants des Mureaux, av. de la République , 78130 Les Mureaux - Rens : 0665341476
samedi 2 octobre 2010 de 8h30-23h : Journée « Les 2èmes Assises : Yvelines, partenaires du développement » : Toute une journée d'ateliers-débats + cocktail + soirée « culture et développement Hiirde Pinal e Bamtaare » avec I. Sarr et A. Ngal, démonstration de Pékan; Demba Ndiaye Ndilane et son groupe; “Souvenirs d’Enfrance”, une pièce de théâtre de l’association Olibrius interprétée par Femmes Unies; Association Afri’Cadence, démonstration de danses ouest-africaines; Le groupe de griots Awloubé - Pour le programme intégral ww.yvelines.fr/coopinter - Lieu : Parc des expositions,78200 Mantes-la-Jolie - contact : coopinter@yvelines.fr – 0134788049
samedi 2 octobre à 20h30 : concert folk-blues avec Ilene Barnes, qui vous présentera son nouvel album "Two sides". Dans la tradition des grandes chanteuses afro-américaine, son show nous entraine aussi bien dans le folk-rock, que la soul, le jazz et bien d'autres influences. En première partie : Félix Kazablanca, avec son jeu de guitare virtuose et déconcertant, empruntant aussi bien à John Lee Hooker qu'à Django Reinhardt et une ouverture sur le monde aussi large que celle de Manu Chao. TN: 12€ / TR: 10€ / TE et TF : 6€ - Lieu : Le Sax, 2, rue des Champs, 78260 Achères, 0139118621
samedi 9 octobre 16h-23h : Journée culturelle « Djokkere en Ndam» (La solidarité) par l'association des ressortissants de Kanel en France. Au programme : 16h30 - Animation musicale;17h30 - Conférence sur la notion de « En ndam ou la solidarité » à travers la problématique du développement dans nos régions en liens avec nos partenaires;19h00 - Repas et spectacle animé; 21h00 – Spectacle - Lieu : Maison des associations, 254 Bld du Maréchal Juin, 78200 Mantes-la-Jolie – Infos: 0665056483 – entrée libre
du lundi 11 au 17 octobre : Fête de l’artisanat et du Tourisme du Mali : Ces fêtes concernent des dizaines d’artisans représentant divers corps de métiers comme la bijouterie, la maroquinerie, la cordonnerie, la sculpture etc.. Les expositions ventes seront animées par des artistes maliens et des projections de films. D’autres activités culturelles et intellectuelles (animations musicales, conférences débats, contes) sont également prévues au programme. Lieu : Cergy (Val d’Oise) - Rens. Guillaume Diallo 06 17 54 05 03 gmhachim@yahoo.fr
vendredi 15 octobre à 20h30 : Djembé Session, animée par Jean-Christophe Bénic et Michel Weelen. La Djembé Session est un moment de rencontre entre musiciens et danseurs, autour de la culture traditionnelle de l'Afrique de l'ouest. Dans un esprit de convivialité et d'amusement, la jam est ouverte à toutes les personnes qui peuvent tenir un accompagnement au djembé ou au doundoun (niveau moyen) et jouer le solo (niveau avancé). Pour la danse, c'est totalement libre, chacun danse comme il veut et quand il veut. Un repas traditionnel malien vous sera proposé à partir de 19h30 : tarif 5€ (réservation indispensable au 01 39 11 86 21 ou resa.lesax@wanadoo.fr. Lieu : Le Sax, 2, rue des Champs, 78260 Achères, 0139118621- entrée gratuite
vendredi 15 octobre et samedi 16 octobre 21h-22h30 : « Les indépendances, danse ». Les Indépendances c’est la confrontation de binômes artistiques d’Europe et d’Afrique : trois chorégraphe (David Bobée, Mathilde Monnier et Emmanuelle Huynh) ont accepté de rencontrer respectivement les danseurs des studios Kabako de RDC, la compagnie burkinabé Salia nï Seydou et la Compagnie Li Sangha du Congo Brazzaville.De ces rencontres naîtront sous vos yeux des propositions chorégraphiques inédites et résolument vivantes et indépendantes. Tarif :PT 23€, TR 18€ - Lieu : L'Onde, 8bis avenue Louis-Breguet, 78140 Velizy-Villacoublay - Tel: 0134580335
vendredi 22 octobre à 19h : Concert de soutien aux jeunes majeurs scolarisés sans-papiers organisé par RESF:HK et les Saltimbanks - Kaddour Haddadi, dit “HK”, s’est acoquiné avec une bande de “Saltimbanks” talentueux et déjantés. Ils se définissent avant tout comme des“citoyens du monde”, des saltimbanques sans frontière qui souhaitent contaminer le monde de leurs révoltes, rêves et folie. Quelque part entre chanson et world, leur musique est influencée par les sons d’Afrique, d’Europe et d’Amérique et flirte avec le blues, le chaâbi, le hip hop et le reggae. TN : 10€ / TR: 5€ -Lieu : Le Scarabée, 7 bis av. du Général Leclerc, 78320 La Verrière, Tel :0130138740
jeudi 28 octobre : 5ème Forum National des Associations et Fondations - 40 conférences techniques et ateliers pratiques ; Actualité juridique et sociale, diversification des ressources financières, fonds de dotation, libéralités et legs, associations-entreprises, transparence, réforme des collectivités territoriales... 120 experts en rendez-vous individuel ; Institutions, experts, conseils, banques, assurances, progiciels, services, communication, édition, organismes de formation... Rens associations@lesechos.fr Frédérique Guillo : 01 41 18 85 55 fredg@fgcom.fr ou Laëtitia Chevalier 01 44 88 42 89 lchevalier@lesechos.fr www.lesechosdelafranchise.com www.salondesentrepreneurs.com
Actions situées en Essonne (91)
du samedi 2 au 24 octobre, du mercredi au samedi de 13h à 18h. Nocturne le jeudi jusqu’à 22h : Exposition "Besoin d'écrit la piste africaine" . En suivant « la piste africaine » on découvre comment l’écriture émerge pour répondre à des besoins humains spécifiques. Souvent considérée comme voué à l’oralité, l’Afrique nous donne en effet des exemples récents ou contemporains d’émergence d’écritures : alphabets mis au point pour résister à l’influence occidentale, idéogrammes initiatiques, floraison des annonces commerciales sur l’espace public. Une occasion de comprendre les divers besoins qui amènent à traduire graphiquement le langage, mais aussi de découvrir des formes d’expression graphique très suggestives et largement méconnues. Des visites de groupes peuvent être organisées sur demande. Lieu: Théâtre de l'Arlequin, 37 rue Jean Raynal à Morsang-sur-Orge (91) - Infos/résas : 01 69 25 49 15 contact@theatre-arlequin.fr www.theatre-arlequin.fr
samedi 2 octobre à 19h30: lancement de la troisième saison de l'Arlequin sous le signe du 50e anniversaire des indépendances africaines à travers l'exposition Besoin d'écrit, la piste africaine,inaugurée à l'occasion de cette soirée. Lieu: Théâtre de l'Arlequin, 37 rue Jean Raynal à Morsang-sur-Orge (91) - Infos/résas : 01 69 25 49 15 contact@theatre-arlequin.fr www.theatre-arlequin.fr
mardi 5 octobre de 18h30 à 20h30 : Retours de missions étudiantes : L’été se termine. Des étudiants d’Évry ont pu partir réaliser une mission dans un pays du Sud. Voilà l’occasion de prendre un peu de recul ! L’association étudiante Equiterre viendra nous parler des trois missions que ses jeunes membres ont réalisées à Tiébélé, un village du Burkina Faso: aider des productrices de beurre de karité à obtenir un label Ecocert à long terme pour accroître leurs débouchés à l'étranger, Ø reboiser les forêts en collaboration avec un lycée agricole, négocier avec les autorités en vue d'améliorer l'assainissement sur place. Ils seront accompagnés d’autres acteurs de leur école qui évoqueront également leurs projets. Lieu : La Maison du Monde d'Evry, 509, Patio des Terrasses à Evry (91) - Rens. 01 60 78 55 00 coordination@maisondumonde.org www.maisondumonde.org
samedi 30 octobre à 20h30 et dimanche 31 octobre à 17h : Représentation de la "Vérité de Soldat" de la Compagnie BlonBa. Texte de Jean-Louis Sagot-Duvauroux d’après « Ma vie de soldat » de Soungalo Samaké. Mise en scène Patrick Le Mauff avec Adama Bagayoko, Maïmouna Doumbia et Michel Sangaré. Ce docufiction théâtral est inspiré du témoignage du capitaine Soungalo Samaké, un des piliers du coup d’Etat militaire de 1968 au Mali. Son récit plein de bruit de fureur a été recueilli par Amadou Traoré, qui fut torturé par ce pilier du régime militaire. Les âpres confidences du soldat à son ancienne victime mettent en lumière les interrogations de l’Afrique contemporaine sur son destin politique. Tarifs : de 2€, 5€ ou10€ au choix du spectateur - Lieu: Théâtre de l'Arlequin, 37 rue Jean Raynal à Morsang-sur-Orge (91) - Infos/résas : 01 69 25 49 15 contact@theatre-arlequin.fr www.theatre-arlequin.fr
Actions situées dans les Hauts de Seine (92)
mardi 12 octobre à partir de 19h30 : Conférence Débat de l'Association ATTAC « Libre échange et protectionnisme » avec Christian Schneider, membre du MPEP (mouvement politique d’éducation populaire), Docteur en histoire - On pourra boire et grignoter à 19h30 - Lieu : 6 rue Adam Ledoux à Courbevoie (à 3mn de la gare de Courbevoie et 12m de la Défense) - Contact :Annie Reynaud 06 74 10 30 72 , 01 47 60 14 95 annie.reynaud@bbox.fr
vendredi 15 octobre à 12h30 : Chorale Gospel de Notre Dame de Pentecôte avec la maison de l'amitié dans le cadre de la journée du refus de la misère. En 2008, des associations, des femmes et des hommes, diversement engagés dans le refus de la misère, se sont unis pour former, à la Défense, une association dont l’objet est en particulier : « encourager et faciliter les nouvelles initiatives concourant à l’accès de tous aux droits de tous, en proposant des occasions de rencontre aux talents, compétences et bonnes volontés intéressés et en y associant, comme premiers acteurs, les personnes qui en sont privées. » Ils lui ont donné le nom de « L’ARCHE ET LA DALLE » : L’Arche, c’est celle « de la fraternité » qui couronne magnifiquement le quartier de La Défense. La Dalle, c’est celle « à l’honneur des victimes de la misère » inaugurée le 17 Octobre 1987, sur le parvis des libertés et des Droits de l’homme, au Trocadéro - Lieu : Notre Dame de Pentecôte à La Défense (92) - M° et RER Arche de la Défense - Rens. Patrick Vincienne, 06 89 10 36 86, psvinci@orange.fr
samedi 16 octobre de 10h à 12h : Formation de l'ASTI de Colombes sur les régularisations - C'est une aide précieuse : comment s'y retrouver, et plus encore avec la loi Besson qui hélas sera sûrement votée par l'Assemblée à la fin du moi ? Bien sûr il faudra attendre le Sénat, puis ses décrets d'application, et beaucoup dépend des luttes, mais sûr que ça va influencer notre cher préfet qui a montré cet été avec les Roms toute sa promptitude à se mettre aux ordres et à accomplir les objectifs à 200% ! Alors faisons connaître largement autour de nous cette offre de l'ASTI. - Lieu ASTI de Colombes, 549, Rue Gabriel Péri, 92700 Colombes - Rens. asticolombes@yahoo.fr
samedi 16 octobre de 20h à l'aube : Grande soiré CONGO Médicaments avec le parrain Youlou Mabiala organisé par l'association Mumvuka - Tarif : 15€ l'entrée - Lieu : Salle de fête de la mairie de Suresnes 2,rue Carnot à Suresnes (92) - SNCF et tram arrêt à Suresnes ou bus 144 de la Défense arrêt mairie de Suresnes - Contact : 06 07 66 16 43 - 06 88 14 60 52 n_nounou@ymail.com celestin.sounda@hotmail.com
mardi 26 octobre de 19h30 à 21h : Projection / débat autour du film "Une affaire de Nègres" de Osvalde Lewat-Hallade avec un intervenant du collectif de solidarité avec les luttes sociales et politiques africaines (collectif élections) et membre de Survie sur la période des indépendances et sur la françafrique actuelle au Cameroun mais aussi sur d'autres pays, notamment le Togo, le Gabon... - Lieu : Agora de Nanterre (92), RER Nanterre Ville - Rens. Etienne Chomarat 06 98 32 78 63 he-tient@hotmail.fr
Actions situées en Seine St Denis (93)
jusqu'au 18 octobre , les lundis entre 18h30 et 21h : permanence de travail à l’intention des porteurs de projet migrants d’Afrique subsaharienne pour constituer un dossier projet/business plan qui n’est pas complet - Organisé par le SIAD, Service International d'Appui au Développement, une association qui accompagne les initiatives économiques en Afrique subsaharienne - Tarif : 60€/participant - S'inscrire au moins 3 jours avant le début de la formation et s’engager à participer à l’intégralité de la session - Lieu : Montreuil. (93) Rens et inscription : 01 74 21 78 91 guillaume.top@siad.asso.fr http://www.siad.asso.fr/
jusqu'au 3 octobre Rencontre débat autour Quinzaine de la paix en Seine-Saint-Denis et du Cinquantenaire des indépendances africaines alperez92@yahoo.fr
jusqu'au 4 octobre : Expositions pour la paix à l’initiative de l’Association de Promotion des Culture et duVoyage (APCV). //Hall de la Bourse du travail de Saint-Denis 9 rue Génin. 93200. Saint-Denis (93) - Rens. Association APCV 06 20 34 00 36 apcvculture@free.fr rrahimapcv@hotmail.com www.apcv.org
jusqu'au 4 octobre : expositions des associations du Réseau des acteurs de la culture de la paix de la Seine-Saint-Denis. Lieu : Bourse du travail - Rue Bobby Sands, 9 rue Génin, Saint-Denis (93), M° Porte de Paris (ligne 13)
du vendredi 1er au 10 octobre : Commémoration du cinquantenaire de l'Indépendance du Congo, CongoLipanda50, qui aura lieu à Saint-Denis pour redécouvrir l'histoire et la culture de ce grand pays au travers de cette manifestation pluri-disciplinaire. En effet, le Congo, au-delà du scandale géologique qu'il incarne aux yeux de beaucoup, est aussi un scandale culturel. N'oublions pas que ce pays est le plus grand pays francophone au monde et, qu'au cœur du continent, il se trouve aussi au cœur de la géostratégie africaine. Mais nous ne nous limiterons pas aux festivités, puisqu'en abordant l'Histoire, nous faisons un bilan et voulons réfléchir aussi au Congo de demain, et cela s'inscrit dans les œuvres présentées tout comme dans les conférences proposées. - l'exposition dure tout le long des 10 jours avec des artistes très connus : Liverpool Ngimbi, Kitenge Moridja, … Nyberg, Marc Zoro -- la programmation cinéma congolais (fiction, documentaires et dessins animés) s'étend sur toute la semaine en soirée sauf le 2, programmation : Nolda Di Massamba. -- Voir les détails de cette manifestation organisée par l'association Nzo A Masono Ma Kongo les vendredi 1er, samedi 2, dimanche 3, mercredi 6 et dimanche 10 - Lieu principal "6B" à Saint-Denis, 6-10 quai de Seine - SNCF départ de Gare de Nord et RER D arrêt Saint-Denis. - Rens. Bureau 09-64-36-38-38, Ngimbi BAKAMBANA, président 06-27-88-42-31, Evelyne BRENER, secrétaire exécutive 06-24-45-78-30 nzomakongo@yahoo.fr ccambardc@hotmail.com www.beautestar.com
vendredi 1er octobre de 18h à 22h : Vernissage de l’exposition CongoLipanda50, performance artistique d’Eddy Ekete, cocktail en musique et danse avec Bana Kin (percussions traditionnelles congolaises) - dans le cadre de la manifestation CongoLipanda50 à St Denis (93) - Lieu : "6B" à Saint-Denis (93), 6-10 quai de Seine - SNCF départ de Gare de Nord et RER D arrêt Saint-Denis. - Rens. Evelyne BRENER, 06-24-45-78-30
samedi 2 octobre de 10h à minuit : conférences CongoLipanda50 de 10h à 17h (avec pause déjeuner), Cinéma en fin d'après-midi (vers 18h30), Fanfare Kimbanguiste de 11h à 12h place Maurice Thorez (Saint-Denis avec les autres associations de la ville commémorant les indépendances africaines) et à nouveau départ à 17h du centre ville jusqu'au 6B, Grand concert 50 ans de musique congolaise de 20h à 23h (grande scène extérieur) - Programme : 10h Conférences et débats Approche culturelle du bilan des 50 ans d’indépendance de la RDC : Armand Mavinga Tsafunenga - Le retour à l’authenticité comme fondement du retour à l’union, à l’unité, à la sécurité et à la prospérité au Congo : Mawete Makisosila - Du Royaume du Congo à la République du Congo : unification ou mutilation d’une confédération? : Mubabinge Bilolo -- à 14h Conférences et débats : Le Mandombe, une écriture mystique et scientifique ayant pour origine le Royaume du Kongo : Robert Wazi et Adrien Fwakasumbu ; Simon Kimbangu et les indépendances africaines : Sébastien Maludi ; L’os d’Ishango : l’Afrique berceau des mathématiques : Jean-Paul Mbelek -- à 17h30 La Fanfare Kimbanguiste défile de la Mairie de Saint-Denis jusqu’au 6B à 18h Exposition littéraire -- à 18h45 Cinéma -- et à 20h : 50 ans de musique congolaise, tous styles et générations - dans le cadre de la manifestation CongoLipanda50 à St Denis (93) - Lieu : "6B" à Saint-Denis (93), 6-10 quai de Seine - SNCF départ de Gare de Nord et RER D arrêt Saint-Denis. - Rens. Evelyne BRENER, 06-24-45-78-30
samedi 2 octobre Proposition d’une chaîne de la paix aux associations. Rens MajidWannass , 06 27 03 08 31, wannass@sfr.fr
samedi 2 octobre de 18h à 20h : Débat pour sensibiliser la population contre la violence : Débat,témoignage des victimes, intervention des acteurs locaux . La violence est partout , à l’école , dans les transport ,dans les quartiers, dans les foyers (famille) violence envers les agent .assermenté de l’état (police,pompier,ambulance etc..), violence faite aux femmes et aux enfants. Nous sommes tous un jour victime de la violence, voila pourquoi nous ,on dit "stop à la violence" La soirée sera cloturé par un spèctacle concert avec tous les jeunes talents de l’association, de la ville , du département et d’ailleurs. Organisé par une association de jeune "Gotha Cite" sur la ville d’Aubervilliers suite à l’aggrèssion d’un jeune dans un lycée d’Aubervilliers http://www.ladepeche.fr/article/2010/06/10/852220-Il-recoit-deux-coups-de-couteau-au-lycee.html. - Lieu : Espace Fraternité, 12 rue de la Gare, Aubervilliers (93), M° Porte de la Chapelle, Bus 65 (arrêt Skandereberg) ou Bus 54/PC3 arrêt Porte d’Aubervilliers - Rens. Association "Gotha Cite" 06 31 74 40 79 associationgothacite@gmail.com
samedi 2, dimanche 3 et dimanche 10 octobre : Concerts CongoLipanda50 coordonné par Sec Bidens avec Dino Vangu, Popolipo, avec Ray Lema, la Fanfare Kimbanguiste, Olivier Tshimanga, Lulendo, tous les rappeurs congolais, de nombreux artistes… - Lieu principal "6B" à Saint-Denis, 6-10 quai de Seine - SNCF départ de Gare de Nord et RER D arrêt Saint-Denis. - Rens. Bureau 09-64-36-38-38, Ngimbi BAKAMBANA, président 06-27-88-42-31, Evelyne BRENER, secrétaire exécutive 06-24-45-78-30 nzomakongo@yahoo.fr ccambardc@hotmail.com www.beautestar.com
dimanche 3 octobre de 14h à 19h : Spectacle contemporain de danse contemporaine/marionnettes avec Djodjo Kazadi, Amisi et Yaoundé. à 14h, -- défilé sapeurs et costumes traditionnels Kongo fashion - Religion Kitendi : costumes traditionnels et sapeurs avec Lomani Mondonga et Bellou Luvuadio à 15h30, -- table ronde 50 ans de musique congolaise à 16h30, - Grand concert 50 ans de musique congolaise, tous styles et générations animée par Anicet Mobe et Pierre Kama à 18h30 (grande scène extérieure) - dans le cadre de la manifestation CongoLipanda50 à St Denis (93) - Lieu : "6B" à Saint-Denis (93), 6-10 quai de Seine - SNCF départ de Gare de Nord et RER D arrêt Saint-Denis. - Rens. Evelyne BRENER, 06-24-45-78-30
du lundi 4 au 10 octobre : Fête de l’artisanat et du Tourisme du Mali : Ces fêtes concernent des dizaines d’artisans représentant divers corps de métiers comme la bijouterie, la maroquinerie, la cordonnerie, la sculpture etc.. Les expositions ventes seront animées par des artistes maliens et des projections de films. D’autres activités culturelles et intellectuelles (animations musicales, conférences débats, contes) sont également prévues au programme. Lieu : La Courneuve (Seine Saint-Denis) - Rens. Guillaume Diallo 06 17 54 05 03 gmhachim@yahoo.fr
mercredi 6 octobre de 14h à 18h : journée des enfants avec programmation cinéma, ateliers de danse, percussion, dessin, et découverte des jeux des enfants au Congo (comme la marelle et autres version congolaise) dans le cadre de la manifestation CongoLipanda50 à St Denis (93) - Lieu : "6B" à Saint-Denis (93), 6-10 quai de Seine - SNCF départ de Gare de Nord et RER D arrêt Saint-Denis. - Rens. Evelyne BRENER, 06-24-45-78-30
jeudi 7 octobre à 20h : représentaion de HORS-LA-LOI, Film de Rachid Bouchareb, France, 2010, 2h11, Avec Bernard Blancan, Roschdy Zem, Sami Bouajila, Jamel Debouzze... Sélection Officielle Cannes 2010 - Alger, 1945. Hors-la-loi débute là où s'arrêtait Indigènes. On y suivra le destin de trois frères algériens installés en France (Bouajila, Debbouze et Roschdy Zem), deux d'entre eux militant sans relâche pour l'indépendance de leur pays, le troisième se montrant plus sceptique. Le tout sur fond d'événements politiques tragiques et de manifestations pour l'indépendance de l'Algérie. Rachid Bouchareb continue ainsi sa réflexion sur l'identité et les racines, qui était déjà au cœur des films Little Sénégal ou Cheb. Projection du film suivie d'un débat animé par Emmanuel Naquet, Chercheur au Centre d'histoire de Sciences Po-Paris, responsable du Groupe de Travail "Histoire, mémoire, archives" à la LDH (Ligue des Droits de l’Homme). En partenariat avec le MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples), et la FNACA (Fédération Nationale des Anciens combattants en Algérie, Maroc, Tunisie). - Tarif 6€ - - Lieu : Cinéma intercommunal Noisy le Sec / Romainvile Cinéma le Trianon Place Carnot à Romainville (93) - - Rens. : 01 48 45 68 53 resa.trianon@orange.fr communication@cinematrianon.fr www.cinematrianon.fr
samedi 9 octobre de 15h à 18h30 : Projets immobilier en afrique pour une retraite au pays avec l'association 3RA (Retour Reconversion Retraite en Afrique) avec Etienne Lopalo Mbiwula - dans le cadre de la manifestation CongoLipanda50 à St Denis (93) - Lieu : "6B" à Saint-Denis (93), 6-10 quai de Seine - SNCF départ de Gare de Nord et RER D arrêt Saint-Denis. - Rens. Evelyne BRENER, 06-24-45-78-30
dimanche 10 de 14h à 19h30 : journée de la femme Congolaise : de 14h à 16h45 : Conférences et débats Statut de la femme congolaise cinquante ans après l’indépendance : défis du futur : Albertine Tshibilondi Ngoyi Viols, revivre - la femme à l’est de la RDC : Bintu Mulongo et Jacky Kasongo Marie Mwilu, héroïne méconnue : Marie Tshimba Sita , de 17h à 19h30 (à l'intérieur) concert artistes féminines et artistes acoustiques : Artistes exposants : Liverpool Ngimbi, Daddy Nganga, Séraphin Kajibwani, Kitenge Moridja, Malam, Yao Metsoko, Freddy Mutombo, Eva Nyberg, Marc Zoro… Musiciens : Ray Lema, Sec Bidens, Dino Vangu, Popolipo, Mavatiku, Olivier, Tshimanga, Lulendo, Faya Tess, Bony, Bikaye, Arnaud Beks, Bana Congo RD, Maitre Gims et tous les rappeurs congolais, Apkass, Michelino Mavatiku, David Ngoma, Melka… boeuf avec tous les artistes présents. Maitres de Cérémonie : Ilunga Mwana; Bute & Hubertine Mwema Kasongo - Divers stands et gastronomie sur place dans le cadre de la manifestation CongoLipanda50 à St Denis (93) - Lieu : "6B" à Saint-Denis, 6-10 quai de Seine - SNCF départ de Gare de Nord et RER D arrêt Saint-Denis.
vendredi 15 octobre à 18h : représentation de RICKY FORD « Encore » Documentaire de Françoise Gasio de 52’ Année 1991 Avec la participation de Ricky Ford - Saxophoniste ténor américain, Ricky Ford développe un discours où cohabitent les subtilités harmoniques du be-bop et la connaissance de l'improvisation modale. La richesse de sa palette de sonorités est telle qu'il peut aller jusqu'à évoquer le timbre du basson. Il maîtrise en outre parfaitement les inflexions microtonales, ce qui donne à son phrasé une expressivité puissante, mais sans heurts. Ce musicien est également peintre et chercheur. Il explose dans l’art de trouver des correspondances entre couleurs, formes et musique. Ses toiles expriment une recherche constante d’universalité. Ce film retrace à mi parcours la carrière de ce fabuleux saxophoniste. - PAF 3€ - Lieu : CINE 104, 104, avenue Jean Lolive à Pantin (93) - Rens : AHUEFA 01 48 45 93 23 06 12 11 53 88
vendredi 15 octobre à 20h30 : Représentation de "Un homme qui crie" Film de Mahamat-Saleh Haroun, Tchad, 2010, 1h32, vo, Prix du Jury – Festival de Cannes 2010, En présence du réalisateur : Le Tchad de nos jours. Adam, la soixantaine, ancien champion de natation est maitre nageur de la piscine d'un hôtel de luxe à N'Djamena. Lors du rachat de l'hôtel par des repreneurs chinois, il doit laisser la place à son fils Abdel. Il vit très mal cette situation qu'il considère comme une déchéance sociale.Le pays est en proie à la guerre civile et les rebelles armés menacent le pouvoir. Le gouvernement, en réaction, fait appel à la population pour un "effort de guerre" exigeant d'eux argent ou enfant en âge de combattre les assaillants. Adam est ainsi harcelé par son Chef de Quartier pour sa contribution. Mais Adam n'a pas d'argent, il n'a que son fils.. - Tarif 4€ / 6€ - - Lieu : Cinéma intercommunal Noisy le Sec / Romainvile Cinéma le Trianon Place Carnot à Romainville (93) - Rens. : 01 48 45 68 53 resa.trianon@orange.fr communication@cinematrianon.fr www.cinematrianon.fr
samedi 23 octobre de 12h à 18h : meeting de lancement du LCN (Le Cameroun nouveau). Au cours de ce grand rassemblement populaire qui s’achèvera par un cocktail s’exprimeront des leaders de l’opposition camerounaise et des sympathisants du mouvement politique LCN, groupe de réflexion sur la politique camerounaise et qui s’est transformé en parti politique, sous la direction du professeur Henri Georges Minyem. L’entrée dans la salle est réservée aux personnes inscrites sur la liste des invités. Lieu : 12, rue Scandicci à Pantin (93) - Inscription Henri Georges MINYEM georges@georgesminyem.com www.lcn-cameroun.org
dimanche 31 octobre à 18h : Tiwitine (blues touareg) Le groupe Tiwitine de Sidi Ag Issa développe un groove touareg à la rythmique puissante… Entouré d'artistes touaregs, burkinabés, dioulas, arabes et français, Sidi Ag Issa développe un groove tiré de la musique des Tamashek à la rythmique puissante, aux mélodies pleines de vie et de couleurs, avec des arpèges tranchants comme une Takouba. (Site : http://www.myspace.com/forsidi) - En partenariat avec le Festival Villes des Musiques du Monde - PAF : 5€ - Lieu : Espace Renaudie, 30 rue Jules et Martin Lopez à Aubervilliers (93) , M° Fort d'Aubervilliers - Rens. ACAGO (Association Culturelle et Artistique de la Goutte d'Or) 01 42 62 65 83 www.saraaba.fr
Actions situées dans le Val de Marne (94)
les lundis de 20h30 à 22h : Atelier de danses d'Afrique de l'Ouest (Mali, Guinée, Sénégal) Autour d'un éventail de danses du Mali, Guinée et Sénégal, Manu Sissoko, accompagnée d'Issa Sow vous propose un travail technique autour des danses de ballet, de l'écoute musicale et de la mise en scène de spectacles. - tout niveau - PAF : 320 € l'année - Lieu : Salle Léo Lagrange à Bures sur Yvette - Inscription auprès de l'association Co2nexions - 01 69 28 74 37
tous les mardi de 20h45 à 22h15 : Ateliers chorégraphiques - niveau avancé - autour d'un éventail de danses du Mali, de danse d'inspiration afro-contemporaine ainsi que de chants en polyphonie, nous vous proposons la mise en place de spectacles. Vous pourrez ainsi développer votre sensibilité autour de la mise en scène, de l'interprétation et de l'énergie de ballet dans une ambiance joviale. PAF : 360 € l'année (30 séances) + 15 € d'adhésion à l'association, Séance gratuite jusqu'au 19 oct inclus, Un PAF de 12€ vous sera ensuite demandée - Lieu : Salle Marcel Paul, 17 rue Raymond Lefèvre à Gentilly (94) - Rens. Et Pré-inscription : 06 11 41 58 13 pazonote@yahoo.fr www.pazonote.com
mercredi 6 octobre à 20 h 30 conférence publique sur l'afrique dressant interrogations globales et perspectives pour ce continent objet de toutes les caricatures avec Philippe Kabongo, congolais de RDC, ancien responsable politique opposant, médiateur dans les conflits et Olivier CHAZY, Pt d' Emmaus Liberté 94, dirigeant de l'association Karibu Kinshasa - Lieu : CMAC 2 rue Jules Ferry à Gentilly - Rens. chazyol@hotmail.com
tous les jeudis de 19h30 à 22h30 ou les dimanches de 10h à 13h : Le Solo à Palaiseau - niveau intermédiaire - Tout en découvrant les danses du Mali et d'Afrique de l'Ouest (Sénégal, Guinée...),vous apprendrez les codes intrinsèques liant la musique et la danse. Après un travail technique de danse, vous aurez la possibilité de vous essayer en solo afin de créer une relation unique entre vous et les musiciens, entre vous et les autres… et ainsi participer à un Bal Afro digne des cérémonies bamakoises ! - Calendrier disponible à la MJC 16 séances sur l'année 2010/2011 - PAF : de 192 à 271 € (selon quotient familial) - Lieu : MJC Théâtre des 3 vallées, Parc de l'Hôtel de ville à Palaiseau - Inscription et calendrier précis auprès de la MJC au 01 60 14 29 32
samedi 9 octobre de 13h à 17h Stage exceptionnel de 4h de djembé avec Ibrahima SARR qui vient spécialement de Bamako pour 1 stage et un concert exceptionnel. Il est aujourd'hui une figure incontournable du djembé malien ; il a crée un style ayant influencé plusieurs générations de batteurs. Il fut soliste du Ballet Nationnal du Mali ainsi que de Djoliba Percussions. Pendant dix ans, il accompagna Oumou Sangaré avec laquelle il enregistra des albums de référence (Worotan, Ko Sira, Moussolou). Sa frappe unique, et son jeu puissant vous enchanteront. TARIF : 40 € - Lieu : Jam Studio - 7 & 9 Rue Pasteur à Ivry s/ Seine, M°Pierre Curie : Ligne 7 - Réservations auprès de Julien ANDRE 06-23-68-80-62 andrejulien96@neuf.fr
samedi 9 à partir de 14h et dimanche 10 octobre : 4ème édition de la Journée des Initiatives Musicales Indépendantes - Rendez-vous annuel des acteurs des musiques indépendantes qui rassemble collectifs, réseaux, fédération, Labels… avec plus de 70 exposants, des débats, des projections vidéos, des espaces consultation, des expositions, des concerts et se poursuivra le dimanche avec une carte blanche au label Ladilafé. Lieu : CMA Gérard Philipe de Champigny-sur-Marne - Rens : 01 45 15 07 17/10 charlottbozza@festivaldemarne.org jose.festival@wanadoo.fr http://www.festivaldemarne.org/
samedi 9 octobre à 20h30 : Concert de musiques et de danses du Khasso "Mali Sadjo" : un spectacle où se mêlent percussions, chants et danses. Le répertoire est issu de l’ethnie Khassonké réputée pour sa musique subtile aux dynamiques puissantes. C’est le djelidunun (tambour cylindrique joué avec une cloche) qui mène la danse, accompagné par deux autres instruments traditionnels, le dunun et le djembé. Avec : Chant : Awa SACKO; Dunun : Ibrahima DIABATE, Seyba et Dramane SISSOKO; Djembé : Ibrahima SARR et Julien ANDRE et Danse : Manu SISSOKO - Venez partager un moment unique en voyageant au cœur du Mali. En résulte une polyrythmie élaborée pour le moins festive. Tarif plein : 14 €/10€/8€ - Lieu : MJC Théâtre des 3 vallées, Parc de l'Hôtel de ville à Palaiseau - Rens. 01 60 14 29 32 contact@mjcpalaiseau.org www.mjcpalaiseau.org www.pazonote.com
dimanche 10 octobre de 14h à 18h : Stage exceptionnel de 4h de danse khassonkée par MANU SISSOKO accompagnée par IBRAHIMA DIABATÉ et IBRAHIMA SARR : Formée par les khassonkés de la région de Logo - Sabouciré ainsi qu'au sein de la troupe du District de Bamako, Manu vous fera découvrir les danses khassonkées avec grâce et finesse. Elle vous amènera petit à petit à comprendre les codes de la danse et de la musique et vous guidera doucement vers la danse en solo en relation directe avec les musiciens. Accompagnés par des batteurs d'une grande musicalité, vous serez emportés très vite dans la chaude ambiance des cérémonies du Khasso ! - PAF : 50 € + adhésion à la MJC - Lieu : MJC Théâtre des 3 vallées, Parc de l'Hôtel de ville à Palaiseau - Réservation obligatoire à la MJC au 01 60 14 29 32 et par mail en précisant Nom et Prénom à pazonote@yahoo.fr
dimanche 17 octobre de 10h à 10h : 20 ans du collège Baba Simon et d'École pour la Vie - Le collège Baba Simon s'inscrit dans l'histoire du Projet de Promotion Humaine de Tokombéré (nord Cameroun) - de 1959 - À l'initiative de Baba Simon, prêtre camerounais du sud, venu s'installer près d'un hôpital de brousse au milieu des gens du nord Cameroun, une mission et une école primaire voient le jour à Tokombéré. A 1990 - Le collège Baba Simon, ouvert par Nicole Payelle, accueille ses premiers élèves avec deux classes de 6ème. En 2009 - Le Projet de Promotion Humaine de Tokombéré a fêté ses 50 ans. - Le Collège Baba Simon à Tokombéré (nord Cameroun) est associé à l'Enseignement Catholique du Val de Marne et soutenu par l'association École pour la Vie. Il accueille aujourd'hui plus de 500 élèves et prépare au B.E.P.C. et aux Bacs A et D. Une originalité du Collège Baba Simon est de consacrer une part importante de l'emploi du temps aux Passerelles, activités destinées à préparer à la vie et à permettre aux jeunes, après leur temps de scolarisation, de retourner au village et de participer au développement avec leurs familles et leurs voisins, ou de créer une petite entreprise artisanale. Programme : 10h30: Conférence-débat Former la personne pour que tous les hommes grandissent avec Paul Malartre ancien Secrétaire Général de l'Enseignement Catholique, Christian Aurenche Responsable du Projet de Promotion Humaine de Tokombéré et Étienne Zikra Principal du collège Baba Simon - 12h3: apéritif offert par École pour la Vie - 13h: repas sur inscription - 14h30 : Tout homme est mon frère : Expressions d'élèves du collège Baba Simon et de plusieurs établissements catholiques du diocèse de Créteil - 16h30: Baba Simon, diaporama réalisé par Grégoire Cador - 18h: Messe à l'église Saint Nicolas - Toute la journée : Vente d'artisanat de Tokombéré, Exposition des actions de solidarité des établissements - Lieu : Lycée Teilhard de Chardin, 2 place d'Armes à St Maur (94) , RER ligne A – direction Boissy-Saint-Léger, descendre à la station Saint Maur Créteil - rens. 06 10 15 52 59 e-p-v@tokombere-partenaires.org www.tokombere-partenaires.org www.ecolepourlavie.org
samedi 23 octobre de 11h30 à 23h : journée festive en partenariat avec la Ville de Vincennes avec quatre pôles d'activités principaux : - les animations pour les enfants, - un loto pour tous, l'après-midi - des promenades en voiture et activités extérieures de vente d'artisanat, de plats africains - et le soir à 20h30 un concert de reggae avec le Frenchtown Band et le chanteur Kamosis Tafari (ou K'Mosis d'origine sénégalaise), avec peut-être mais ce n'est pas encore sûr les Lézards noirs qui feraient une présentation des instruments du Zimbawe pendant 30 à 45 minutes. Créé en 2003, la Fondation Internationale Tierno et Mariam (FITIMA) est une ONG dont le siège est au Burkina Faso. Sa principale vocation est de venir en aide aux enfants atteints de handicap moteur et/ou intellectuel à travers des prises en charge médicale, nutritionnelle, paramédicale et socio-éducative. 80% des patients ont moins de 16 ans. Une antenne de FITIMA devrait ouvrir en Guinée fin 2010. - Lieux : l'espace devant la Mairie de Vincenne et le "Cœur de ville" grand centre culturel avec plusieurs salles et le grand auditorium - Rens. FITIMA Europe, Plateforme maladies rares Hôpital Broussais, 102 rue Didot Paris 14ème - 01 64 38 33 54, peettrra@gmail.com fitima@fitima.org / fitima.europe@gmail.com www.fitima.org
Actions situées dans le Val d'Oise (95) - voir cjoinlambert@lacaz.net
jusqu'au 31 décembre du mercredi au lundi de 9h30 à 12h45 et de 14h à 17h15 «Ivoires africains de la Renaissance» - Au château d'Ecouen sont exposés plusieurs ivoires sculptés au XVIe siècle en Afrique de l’Ouest, un art très prisé par les grandes cours européennes, en particulier le royaume de Portugal. Cette collection, modeste en nombre, présente les plus remarquables pièces conservées dans les collections publiques françaises. Tarif : 4 €, gratuit pour les enfants - Lieu : Musée national de la Renaissance, rue Jean-Bullant, Château d'Ecouen, Ecouen (95), Rens: 01 34 38 38 50 ou 01 39 33 09 00 accueil.musee-renaissance(XX)culture.gouv.fr - http://www.cddp95.ac-versailles.fr/agenda-culturel/
vendredi 8 octobre à 18h30 : Conférence-débat : L’Afrique, la désertification et l’archéologie. Avec Emmanuelle Honoré, doctorante à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Manuel Gutierrez archéologue africaniste, maître de conférence à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Lieu : Musée Archéa, 56 rue de Paris, 95380 Louvres, 013409 0102 begin_of_the_skype_highlighting              013409 0102      end_of_the_skype_highlighting – entrée libre
du samedi 9 au samedi 23 octobre: Exposition « Au coeur de l’Afrique noire » par Créa Diffusion. Et exposition vente d'objets proposés par des associations. Lieu : Bibliothèque municipale Keller, 8 rue Madame, 95550 Bessancourt – entrée libre aux heures d'ouverture de la bibliothèque – Rens : 0130404461
samedi 9 Octobre à 21h: Le Sel Noir - Archipels baroques - Le sel noir donne à entendre un prolongement musical à la pensée et à l’écriture poétique d’Edouard Glissant. Des pièces pour viole de Marin Marais, mais aussi des improvisations sur des musiques traditionnelles bretonnes et des séquences évolutives-répétitives composées par Karim Touré à la sanza, se déploient dans la résonance des poèmes et des pensées. Viole, théorbe, percussions et voix parlée composent ainsi un paysage baroque, au sens où l’entend le poète caribéen, à la fois conçu comme style et forme d’art, mais aussi comme "manière de vivre l’unité-diversité du monde". Tarifs : 18€,15€,11€,8€,5€ - Lieu : Théâtre de l’Usine, ch. d'Andresy, 95610 Eragny sur Oise – Rens et résa : 0130370111 ou billetterie@theatredelusine.net, www.theatredelusine.net
du jeudi 14 octobre au mardi 15 décembre - « Lamb » (lutte, en wolof) : exposition du photographe Denis Rouvre. « Des combattants dans l’ombre qui rêvent de lumière. Les corps et les visages disparaissent dans l’obscurité pour laisser place à une beauté brutale mêlant sévérité, sagesse et détermination. Entre force mystique et force de la nature, les muscles de ces athlètes, tout juste illuminés par la vérité de leur regard, claquent sur les photos comme ils claqueraient dans le cercle de combat. Parés et maraboutés, ces combattants nous offrent un partage de culture les yeux dans les yeux. »- Lieu : Espace André Malraux, 5 ch. de Montigny, 95220 Herblay. Entrée libre aux horaires d’ouverture – Rens : 01 30 26 19 15 (Rencontre avec l’artiste à l’occasion du vernissage de l’exposition le 14 octobre à 19h30)
jeudi 14 octobre et vendredi 15 octobre à 21h : Danse : L’étoile d’Alger, tirée du roman d’Aziz Chouaki et adaptée par le chorégraphe Farid Ounchiouene. Moussa Massy, jeune chanteur kabyle de l’Algérie des années 90 aspire à devenir le Michael Jackson algérois. Rattrapé par le réel d’une Algérie en pleine ébullition, Moussa tente de s’accrocher à ce rêve dérobé…Mêlant la force des mots, le vocabulaire chorégraphique hip-hop et la tension musicale, Farid Ounchiouene conjugue les langages artistiques avec sens. Tarif : PT17,50€, TR 14,50€ - Lieu : Théatre Paul Eluard , 162 rue Maurice Berteaux, 95870 Bezons. Rens et résa: 0134102020, www.tpebezons.fr
vendredi 15 à 20h30, samedi 16 et dimanche 17 octobre de 14h à 19h « Trois jours avec Villages Dogons » Ces trois jours commenceront le vendredi soir à 20h30 par un concert (entrée 10 €) avec Youssouf Karembé qui chante des chansons traditionnelles dogons « revisitées » par lui. La première partie de la soirée sera assurée par l’excellent groupe de reggae « Lucy in the ska ». Une restauration sur place est prévue avec notamment un plat africain à 5€s. Comme les trois précédentes, l’exposition sera axée sur l’art africain. Elle sera ouverte le samedi 16 et le dimanche 17 de 14h à 19h (entrée libre). Elle comprendra de superbes pièces en bronze et en bois, des bijoux, des tissus, des photographies. Des panneaux et des films projetés en continu présenteront les réalisations de l’association. Créée en septembre 2002, notre association conduit des projets de développement local dans la région de Douentza (nord du Pays Dogon) au Mali. Plus de 200 000€ ont été récoltés depuis huit ans grâce à l’action des quelque 150 adhérents ainsi qu’aux subventions de plusieurs partenaires (Conseil Régional d’Ile-de-France, Ville de Montmagny, Ligue de l’Enseignement notamment). Ils ont permis la réalisation de six puits, cinq salles de classe, un système d’irrigation de cultures maraîchères, un bassin de retenue, ... Lieu : salle des fêtes de Montmagny, rue du Général de Gaulle (95). Accès : gare SNCF Deuil-Montmagny, bus 254 ou 256. Rens. 06 83 06 94 72 01 39 83 24 28 serge.fourny@orange.fr http://www.villages-dogons.org
samedi 16 octobre à 20h30: Concert Mory Kanté -Avec son nouveau spectacle, Mory Kanté, le « griot électrique », retourne à ses racines ancestrales et aux sonorités et rythmes traditionnels du Mandingue. Le répertoire, composé de chansons originales issues de son nouvel album Sabou, nous invite à découvrir les instruments de musique qui font partie de la musique et de la poésie traditionnelles de l’Afrique de l’Ouest. Eblouissant, profond et aérien, très attaché aux racines de la tradition des griots! Prix : 17€ Lieu : Centre culturel, 6 rue Chemin vert de Boissy, 95150 Taverny, 0139 604249 begin_of_the_skype_highlighting              0139 604249      end_of_the_skype_highlighting – Rens et résa: 0134186510
samedi 23 octobre à 17h : Animation « Crock Musique » autour des musiques africaines - Lieu : Bibliothèque municipale Keller, 8 rue Madame, 95550 Bessancourt – entrée libre mais inscription indispensable au : 0130404461
Petites annonces
Sortie du film Ulysse Clandestin Un film pour la nécessaire suppression du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale (93’) et du court-métrage - ET - Il fut des peuples libres qui tombèrent de plus haut (17’) Deux films de Thomas Lacoste : un bon support pour débattre sur la loi Besson et la politique migratoire - Avec la participation des historiens Pap Ndiaye (EHESS), Gérard Noiriel (EHESS), Tzvetan Todorov (CNRS) et Sophie Wahnich (CNRS), des anthropologues Michel Agier(EHESS), Marcel Detienne (EPHE), Françoise Héritier (Collège de France) et Emmanuel Terray (EHESS), des sociologues Luc Boltanski (EHESS) et Eric Fassin (ENS), tous membres du Collectif pour la suppression du ministère de l’Immigration et de l’Identité nationale, de la danseuse et chorégraphe Latifa Laâbissi et de la comédienne et metteur en scène Anaïs de Courson. Si vous voulez participer à la diffusion du film Ulysse Clandestin, vous pouvez organiser une projection publique dans votre ville (cinéma, lieu culturel ou associatif, université, etc.), le film peut être projeté dès lors que vous prenez contact avec Julie Paratian (julie@labandepassante.org) afin de mettre sur pied l'agenda de ce tour de France. Nous vous invitons à faire connaître et circuler le film Ulysse Clandestin. Ce film peut être repris sur des sites, blogs, etc. Nous vous demandons cependant une seule mention obligatoire : « Pour soutenir cette initiative et les futurs films, vous pouvez acheter le DVD 12 € (frais de port inclus) par paiement en ligne sur le sitehttp://www.labandepassante.org/index_lbp.php ou par chèque à l’ordre de L’Autre association, 3 rue des Petites Ecuries, F-75010 Paris. Merci de nous informer de toutes initiatives afin que nous relayons l'information sur nos différents sites. » - Rens. Julie Paratian, Productrice 06 75 02 05 78 julie@labandepassante.org info@labandepassante.org http://www.labandepassante.org - Ou Thomas Lacoste, Réalisateur 06 13 28 48 56 thomas@labandepassante.org - Ou - Collectif pour la suppression du ministère de l’Immigration, Michel Agier, 06 76 04 87 33, agier@ehess.fr www.pourlasuppressionduministeredelidentitenationale.org - marie-dominique tatard-suffern mdtatard@gmail.com 06.89.88.22.13
Limby est de retour à Paris. Ses sept amis sont encore incarcérés Il est plus qu'utile de signer et faire signer la pétition LIMBY (http://www.petitiononline.com/comLimby/petition.html)... Rens JC Rabeherifara comite.limby@gmail.com