mercredi 30 juillet 2014

Haiti


Haiti a vécu une accumulation de malheurs, de cataclysmes naturels,de catastrophes et d’échecs de toutes sortes pendant des siècles. Le colonialisme. L'esclavage. L'humiliation dans les champs de canne et sur les habitations infernales sans oublier le récent séisme dévastateur du 12 janvier 2010, le choléra et la madichonnerie du chikungunya. Nous sommes alors devenus des funambules et des virtuoses de la crise qui nous a minés, laminés. L'Occident est entré, ces temps derniers dans une succession de crises à caractère financier, économique, politique et social. Mais la crise actuelle à l'échelle planétaire est une crise de culture et de civilisation. Prenez garde, mes chers frères occidentaux de ne pas sombrer au fond de l'abîme dans cette descente aux enfers! La pauvre petite Haiti pourrait bien devenir le professeur qui vous aiderait à vous en sortir. Notre longue expérience de victime séculaire est un atout majeur.

Frankétienne (pour Adam Gollner) en souvenir de notre rencontre du 29 juillet 2014 à Delmas)