vendredi 18 avril 2008

Disparition d'Aimé Césaire: les réactions sont nombreuses. -

Ce soir, une veillée, dans la plus stricte intimité familiale, est organisée à Redoute, au domicile d'Aimé Césaire.

Demain, vendredi 18 avril, un parcours est prévu, dans la ville de Fort de France, jusqu'au stade de Dillon, où le corps sera exposé.
Une veillée aura lieu, sur place, de 18h, ce vendredi, au dimanche 20 avril, à 11h.
A la demande de la famille, il n'y aura pas de cérémonie religieuse.
La journée dominicale, sera celle des Obsèques Nationale d'Aimé Césaire.
Mais avant la levée du corps, programmée à 15h30, un hommage culturel sera rendu, par Daniel Maximin, Jacques Martial, Aliou Cisse, ou encore Suzy Cinga.

Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a d'ors et déjà annoncé qu'il assistera aux funérailles.

Pour sa part, Ségolène Royal demande l'entrée du poète et ancien maire de Fort de France au Panthéon.

Selon Michèle Alliot-Marie, Ministre de l'intérieur, de l'Outremer et des collectivités territoriales, qui se dit triste, «la voix d'un sage s'éteint».
Yves Jégo, Secrétaire d'Etat chargé de l'Outremer, considère que la France a perdu «l'une de ses plus nobles conscience».
Le Préfet de la région Guadeloupe, Emmanuel Berthier, partage la tristesse et la très vive émotion qui ont saisi chacun des martiniquais et l'ensemble des antillais.
Victorin Lurel, Président de la Région Guadeloupe, s'incline respectueusement devant la mémoire d'un « nègre total ».

Les maires respectifs des villes de Pointe à Pitre et de Basse-Terre se sont également exprimés : tous deux se souviendront de l'homme de littérature de renommée internationale qu'était Aimé Césaire, autant que de celui qui a mené de nombreux combats, notamment contre le colonialisme.
Lucette Michaux-Chevry souligne qu'il a su redonner au peuple noir la fierté de ses racines africaines, affirmer la grandeur de l'histoire et de la civilisation noires, face au monde occidental.

Beaucoup sont de l'avis de Jacques Bangou, lorsqu'il dit que le chantre de la négritude, référence des peuples de la Caraïbe, restera dans nos mémoires.

Tous présentent à la famille et aux proches d'Aimé Césaire, et nous nous joignions à eux, leurs plus sincères condoléances.

Aucun commentaire: