jeudi 17 avril 2008

Le Bénin décrète un deuil de trois jours en mémoire d’Aimé Césaire

APA - Cotonou (Bénin) Le gouvernement béninois a décrété un deuil national de trois jours à compter du vendredi 18 avril pour rendre un hommage au poète martiniquais, Aimé Césaire, décédé jeudi matin à l’âge de 94 ans , a appris APA de source officielle.

Selon un communiqué du conseil extraordinaire publié jeudi soir à Cotonou, le peuple béninois à travers son gouvernement exprime sa grande compassion à la famille de l’illustre disparue et à tout le peuple Martiniquais.

"Durant les trois jours de deuil, tout le peuple béninois s’incline devant la mémoire du grand poète Aimé Césaire", indique la même source

Né le 26 juin 1913, à Basse Pointe en Martinique, Aimé Césaire a commencé par écrire en 1936 et s’est rendu célèbre avec des œuvres littéraires majeures comme, Cahier d’un retour au pays natal (Poésie 1939), La Tragédie du roi Christophe (théâtre 1963), publiés chez Présence Africaine.

Il s’est engagé en politique dans les rangs du Parti communiste français qu’il quittera en 1956 pour fonder deux ans plus tard le Parti progressiste martiniquais (PPM).

En 1945 il devient maire de Fort-de-France et député de la Martinique. Son Discours sur le colonialisme (1950) va montrer sous la forme du pamphlet toute son hostilité au colonialisme européen.

La politique, la poésie mais aussi le théâtre. Césaire est, également, dramaturge. Sa pensée se trouve au carrefour de trois influences: la philosophie des Lumières, le panafricanisme et le marxisme.

Aucun commentaire: