mercredi 23 avril 2008

Le discours sur la Blanchitude a toujours précédé la Négritude.



La mort d'Aimé Césaire a été un tremplin pour certains esprits malveillants de s'en prendre à la "Négritude" en le peignant comme concept racialiste voire raciste pour certains et pour d'autres de le cloisonner dans des considérations infécondes। Ceux des "blancs" qui y voient du racisme n'hésitent pas de poser la question: Et si on parlait de la "Blanchitude " qu'est-ce que cela donnerait ? Une fois de plus ceux et celles de nos "amis" blancs qui se livrent à cette interrogation sont soient de grands ignorants ou alors des hommes d'une mauvaise foi sans commune mesure. Le discours sur la" blanchitude" a précède celui sur la "Négritude" dans le temps mais aussi dans ses objectifs et dans sa perception de l'Homme c'est-à-dire son essence; ses tenants pensent que la blanchitude précède la négritude dans l'humanité et Monstesquieu, pour ne citer que lui , l'a bien dit en ces termes " On ne peut se mettre dans l'esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout bonne, dans un corps tout noir. "

Certains "Noirs" qui ne veulent surtout pas être estampillés de racistes en affirmant leur "négritude", préfèrent l'enfermer dans un universel qu'ils seraient incapables de définir tant les outils de définition sont biaisés voire inexistants।

Cette tentation d'enfermement dans un universalisme béat et non maitrisé fait oublier les horreurs de l'homme blanc sur les "noirs" pour diluer dans un angélisme stérile et infécond ce qui est tout simplement un refus de la diversité et la complémentarité de l'humanité।

La question est donc pour les Noirs: De quel universalisme parle t-on ? Celui définit par l'homme blanc et ne reconnaissant pas l'altérité de l'homme de "couleur" ou celui de Aimé Césaire qui affirme sa négritude sans nier l'appartenance à l'humanité de l'homme blanc ?

Dénoncer les exactions de l'homme blanc et ensuite affirmer sa négritude ne signifient pas s'exclure de l'humanité ou de l'universel bien au contraire. C'est juste faire accepter que l'universel est composé, constitué, est tout simplement la somme des diversités qui existent.

A ceux qui pensent que la "Negritude" est un racisme, il faudrait peut-être leur dire que jamais ce concept n'a prôné la supériorité de l'homme "blanc", il ne l'a jamais dépouillé des attributs humains, il n'a jamais inciter à le détruire। La négritude est tout simplement née des horreurs de ce qu'il est convenu d'appeler: "La blanchitude".

Ce qu'est la "Blanchitude, c'est tout simplement l'obsession de la négation du "noir"। Le lecteur ou la lectrice jugera de la dangérosité, la nocivité des deux concepts après lecture de Aimé Césaire, Senghor, etc...et de Gobineau, Holevacque, Watson, Montesquieu, Deloszières etc......

Mboa

Aucun commentaire: